jeudi 3 novembre 2016

Jeudi jeunesse : La légende du Bonhomme Sept-Heures expliquée aux enfants

La collection Mes p’tits classiques des Éditions Auzou  présente des légendes classiques. En avril dernier paraissait l’adaptation de Martine Latulippe de la légende du Bonhomme Sept-Heures.

Il y a longtemps au Québec, on couchait les enfants à sept heures, soit dix-neuf heures. Pour s’assurer que les petits se couchaient sans regimber ni demander 10 fois de l’eau, ou bien d’aller aux toilettes pour retarder l’heure du coucher, on leur disait qu’à sept heures, le Bonhomme Sept-Heures passait dans les villages et ramassait les enfants qui n’étaient pas encore au lit. On racontait qu’il faisait peur, qu’il était laid et amenait les petits garnements au loin.

Dans ce mignon petit livre, Martine Latulippe raconte d’où vient cette légende en commençant par l’expliquer, puis elle dévoile que le nom « Bonhomme Sept-Heures » vient de bonesetter, le nom qu’on donnait à l’homme du village qui replaçait les os. Un espèce d’ancêtre du chiropraticien, quoi. Devant la peur des enfants face à cet homme qui faisait souffrir leurs parents afin de les soigner, des parents ont décidé d’utiliser une nouvelle stratégie pour s’assurer que les enfants allaient au lit quand on leur demandait : « couche-toi ou le bonesetter viendra! » La méthode a fonctionné et s’est propagée. Avec les années et les diverses déformations, on en est venu à parler du Bonhomme Sept-Heures! Voilà tout!

Il n’y a donc rien qui ne fait peur dans ce petit album et en plus, ça ajoute à la culture des petits. C’est vraiment génial! En plus, le prix de l’album est aussi attrayant que les illustrations d’Elise Castros. On peut se le procurer au bas prix de 4,95 $. Selon moi, c’est un bon achat. Qu’en dites-vous?
  
Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire