jeudi 20 octobre 2016

Jeudi jeunesse : Parvana - Une enfance en Afghanistan

À Kaboul, en Afghanistan, Parvana, une fillette de 11 ans, vit avec ses parents, ses deux sœurs et son petit frère dans un petit appartement d’une pièce. Chaque jour, elle accompagne son père handicapé au marché, où il lit ou écrit des lettres pour un peu d’argent. Elle est privilégiée de pouvoir sortir, car sous le régime des talibans, les filles ne peuvent plus aller à l’école, les femmes et les filles ne peuvent pas se promener dans la rue à moins d’être accompagnées par un homme et pour de petits déplacements seulement. Elles restent donc dans la maison toute la journée et, quand elles peuvent sortir, elles doivent porter une burqa, un vêtement qui les recouvrent entièrement avec un grillage  au niveau des yeux, qui leur permet de voir.

Un soir après le repas, des talibans font irruption dans la maison et arrêtent son père. Comme il ne revient pas après plusieurs jours, la famille doit trouver une solution pour gagner de l’argent afin de payer la nourriture et le loyer. C’est donc ainsi que Parvana en arrive à se déguiser en garçon afin d’aller sur la place marchande pour reprendre le travail de son père.

Deborah Ellis nous livre la réalité touchante des femmes et des filles en Afghanistan. Il constitue une excellente manière de sensibiliser les 9 ans et plus au droit à l’éducation des filles, aux conditions de vie des femmes, à la réalité de la guerre, de la pauvreté, et j’en passe. Les lecteurs ne pourront rester indifférents à cette histoire difficile, où la vie est un combat de tous les jours. Ils prendront rapidement conscience des libertés dont ils bénéficient tout en les tenant pour acquises.


En achetant le livre, vous contribuez à améliorer le sort des filles et femmes afghanes puisque l’auteure verse la totalité de ses redevances pour la vente de ce livre à l’organisme Women for women ( www.womenforwomen.org ) qui soutient des projets en santé et en éducation en Afghanistan.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire