mercredi 4 mai 2016

L’ultime tour de piste des quatre mamans de la série Bébé Boum


Le quatrième tome de la série s’intitule La queue de la tornade. Si vous vous dites que les vies des mères sont plus tranquilles, détrompez-vous! Une quaeue de tornade, c’est quand même pas mal mouvementé!

Le poids des responsabilités pèse lourd sur les épaules d’Esther qui ne peut plus compter sur Jean-François pour la soutenir. Une fois sorti du coma, son état physique fait en sorte qu’il a besoin d’autant d’aide que les enfants et Esther doit s’organiser seule pour voir à ce que tout le monde ne manque de rien. La grande famille demande des ressources humaines et financières qui se font de plus en plus rares. Réussira-t-elle à ne pas craquer? Au fur et à mesure que Jean-François se rétablit, elle ne se sent pas mieux. Quelque chose ne va plus pour elle. Mais quoi?

Frédérique a retrouvé Simon qui est revenu du Japon. Elle décide de l’épouser sur un coup de tête. La séductrice en série sera-t-elle capable d’être la femme d’un seul homme? Elle le croit bien, mais quand il lui confie son désir ardent d’avoir un enfant, celle qui n’a rien aimé de la grossesse est ébranlée. Veut-elle vraiment avoir un autre bébé?

Lili Et Thomas ont eu un deuxième petit garçon. Celui-ci a quelques mois. Leur beau loft est encombré par les effets des enfants, Lili est débordée par les soins à prodigués aux enfants et néglige un peu son conjoint. Néanmoins, un désir point en elle. Elle a envie d’avoir une petite fille…

À peine divorcée, notre chère Jeannine se retrouve aux prises avec une préménopause qui la malmène. Comment trouver l’amour quand on a des sautes d’humeur et des bouffées de chaleur imprévisibles? Est-ce la fin de son potentiel de séduction? Rien pour l’aider à traverser cette épreuve, Gerry a trouvé l’amour auprès d’une jeune trentenaire. Y’en aura pas de facile!

C’est la fin de Bébé boum pour l’auteure et pour les personnages. La famille est complète! Et ça se termine de belle façon. Avant d’étirer trop la sauce. Il y a du contenu, c’est riche en rebondissements, sensible et intelligent. Nous n’avons pas droit à une fin bonbon, ç’aurait été manquer de respect aux lectrices.

Ce fut un réel plaisir de côtoyer les personnages de Josée Bournival. Des femmes qu’on a appris à connaître et à aimer tout au long de la série.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire