lundi 1 février 2016

Le pouvoir de la méditation

La vie est un défi constant et le rythme que nous leur donnons ne fait qu’en augmenter le degré de difficulté. Durant les dernières années où je travaillais, j’ai commencé à méditer pour diminuer le stress et la fatigue. C’est ce qui me permettait de venir à bout de mes journées de 15 heures de travail. J’ai mis de côté ma pratique il y a quelques années, quand j’ai cessé de travailler, pour la reprendre il y a quelques semaines sous ordre du médecin et de la physiothérapeute que je vois pour des problèmes de douleurs chroniques. C’est ce qui m’a poussé à faire la lecture du présent bouquin.

L’auteure, Sarah Bouchard, œuvre comme coach de vie. Sa pratique lui a permis d’être témoin des bienfaits de la méditation sur elle-même ainsi que sur ses clients et nous offre maintenant ses connaissances dans Le pouvoir de la méditation.

La méditation nous invite à prendre un temps d’arrêt ainsi qu’à prendre conscience de nos pensées et de leur influence sur nos émotions et nos comportements. Ce faisant, il est possible de reprendre du pouvoir sur notre vie, en améliorer la qualité ainsi que notre sentiment général de satisfaction. Elle permet également de diminuer le stress et la douleur. Elle fait d’ailleurs partie intégrante de tout programme de gestion de la douleur chronique.

Redevenir maître de ses pensées est primordial pour mener une vie plus agréable et en cohérence avec qui nous sommes. Nos pensées engendrent des émotions qui, elles, déterminent notre attitude et nos comportements. Elles peuvent également générer des tensions physiques. En méditant, on est appelé à se poser en situation d’observateur, de témoin de ce qui se passe en soi. Ce détachement engendre une diminution instantanée du stress.

Le pouvoir de la méditation propose 49 sujets à méditer, tous plus intéressants les uns que les autres. On y aborde notamment le courage de risquer, l’intuition, la peur du manque, la solitude, le détachement, la colère, la peur du vide, l’atteinte d’un objectif et le deuil. Pour chaque méditation suggérée, présente ses bienfaits, l’exercice comme tel (soit une méditation ou une visualisation), puis un résumé. On y retrouve plusieurs bons conseils, comme porter des bouchons d’oreilles, ce qui permet de se concentrer davantage sur le son de sa respiration, de s’intérioriser. De même, elle nous suggère de travailler un sujet par semaine afin d’approfondir la question.

Excellent livre de chevet, il est rédigé pour être accessible à tous et chaque lecteur saura y trouver son intérêt.  

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire