mardi 18 août 2015

Quand des courtiers disparaissent les uns après les autres


L’univers de courtiers immobiliers de la Rive-Nord de Montréal est ébranlé alors que l’un d’entre eux est retrouvé mort. Au départ, puisque celui-ci est pendu, on soupçonne un suicide. Cette thèse est rapidement écartée alors que des éléments ne laissent plus de doutes sur le fait qu’il s’agit d’un assassinat. Notamment, Emma Clarke, la lieutenante-détective chargée de l’affaire a reçu une grille de mots croisés dans son journal, le matin même de la découverte du corps. Sur les lieux du crime, l’enquêtrice fait le lien entre la grille reçue et des pièces à conviction laissées près du cadavre.

Un deuxième décès au sein de la communauté immobilière est constaté. Les indices laissés sur place tendent vers l’hypothèse d’un tueur en série, mais son modus operandi n’est pas le même. La tâche des policiers est ainsi plus laborieuse. Emma Clarke redouble donc d’ardeur pour dénicher le coupable parmi les notaires, courtiers immobiliers et clients qui pourraient être à l’origine de ces crimes. Fervente de mots croisés, elle recevra à plusieurs reprises des grilles avec des indices pour résoudre le mystère des meurtres qui viendront. Car l’assassin compte bien commettre d’autres homicides.

La construction des personnages est plutôt solide, tout comme celle de l’intrigue. Les briques se posent une à une et on apprend petit à petit à connaître la mystérieuse Emma Clarke, dont on ne connaît pas beaucoup de choses, mais des bribes qu’on apprend, on devine qu’elle a ses propres démons à surmonter. On espère avoir la chance de la connaître davantage dans une prochaine enquête. ;-) à Claire Cooke.

Certains lecteurs trouveront peut-être ça étrange que tant de personnages liés de prêt à l’enquête aient autant de caractéristiques communes. Particulièrement celles-ci. Mais rappelons-nous que l’auteur n’a pas l’obligation de véracité, mais bien de plausibilité. C’est de la fiction après tout! Libre à l’auteur de créer le monde qu’il veut. Tant que le tout est plausible. ;-)

Hormis le récit lui-même, il y a deux éléments bonis pour le lecteur : d’une part, le répertoire des personnages au début du roman – j’avoue l’avoir consulté quelques fois et ce fut très apprécié – et d’autre part, à la fin du livre, il y a la grille de mots croisés à la fin pour que les amateurs puissent la remplir au fur et à mesure qu’ils découvrent les indices (il y a une version téléchargeable sur le site de l’auteur également).

La finale surprendra le lecteur qui, j'en suis sûre, sera enchanté de sa lecture.

 Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire