vendredi 21 août 2015

Les expressions françaises pour les nuls

Je suis une curieuse de nature. J’aime bien savoir ce que je dis… question de ne pas avoir l’air stupide. Ça ne vous étonnera donc pas si je vous dis que je me suis toujours demandé d’où provenaient les expressions qu’on utilise couramment.

Par exemple, depuis que je suis toute petite, je me demande d’où provient l’expression « Avoir la danse de Saint-Guy ». J’entendais souvent les profs et les « madames du midi » demander à untel ou unetelle si elle avait la danse de Saint-Guy. Je questionnais, mais personne ne pouvait me dire qui était ce fameux saint Guy. Quelle ne fut pas ma surprise de voir cette expression dans le bouquin! Je pensais qu’elle était typiquement québécoise, mais non! Son origine remonte au Moyen-Âge et réfère à saint Guy de Saint-Denis proclamé protecteur des épileptiques après que des guérisons miracles se soient produites au XIe siècle alors que l’on déplaçait les reliques du martyr.

Ainsi, on trouve l’explication et l’origine, de « Tomber dans les pommes », « se mettre en rang d’oignons », « vendre la mèche », « c’est une autre paire de manches », « je te le donne en mille », « être de mèche avec quelqu’un », « se casser », « passer un savon », « à fond la caisse », et quelques centaines d’autres.

Expressions idiomatiques, historiques, populaires y sont regroupées par sections. L’auteure aborde également le verlan, vous saurez donc que quand un mec dit « Ma meuf me les gonfle », il parle de sa femme qui l’énerve. Moi j’aime bien dire à mon chum qu’il est relou (lourd), quand il fait des blagues plates. =)

Bien que certaines explications soient plutôt légères, j’en ai appris beaucoup (faut croire que je suis nulle!) et je compte bien garder le bouquin pas trop loin pour le consulter de temps à autre. C’est un ouvrage intéressant si vous voulez épater votre entourage, si vous voulez comprendre les expressions utilisées par un collègue français ou encore pour les auteurs.


Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire