vendredi 24 juillet 2015

En territoires interdits, tome 1 : les tragédies d'une vie

On rencontre Justine, 27 ans, alors qu’elle rencontre une psychiatre afin de l’aider à guérir des traumatismes de son passé. À travers ces séances, on alterne entre le passé et le présent. D’abord réfractaire à s’ouvrir, la jeune femme brise tranquillement ses secrets. Durant des années, elle a été agressée sexuellement par son grand-père. Ces assauts ont fait d’elle une femme brisée, vulnérable. Quand sa mère se met en couple avec Pierre, Justine rencontre les fils de celui-ci, Alexandre et Antoine. Dès qu’elle le voit, elle devient amoureuse de ce dernier. Une passion fulgurante autant qu’interdite naît. Antoine y résiste un certain temps alors que Justine met tout en œuvre pour vivre son amour. Consciente du tabou qui entoure la relation qu’elle souhaite, elle a des moments de lucidité qui la mène à parfois repousser Antoine. Ainsi s’installe un lien toxique qu’ils tentent de combattre autant que d’y succomber. Cette histoire est vouée à un destin tragique.

En territoires interdits est un roman bouleversant… éprouvant. Je dois avouer que j’ai plusieurs bémols concernant le roman. Comme plusieurs premiers romans, celui-ci contient des failles. La principale étant la confusion du personnage qui finit par gagner le lecteur. Vers le troisième tiers du roman, Justine est tellement confuse à force de tergiverser que le lecteur a par moment de la difficulté à la suivre. Plus on avance, plus la trame se complique. Et c’est là que ça se corse pour le lecteur. À partir de la deuxième demie du roman, il devient évident que l’auteure est débutante. On retrouve un abus du recours aux retours en arrière (notamment, un retour en arrière d’un paragraphe pour introduire un autre retour en arrière). De plus, l'utilisation de figures de style et une direction littéraire resserrée auraient permis de retrancher plusieurs redondances et tergiversations qui nuisent à la lecture. Aussi, le degré d’analyse des personnages adolescents est trop élevé. Ils raisonnent comme des adultes.

Cependant, l’ouvrage n’est pas sans forces! C’est fort courageux d’aborder, dans un premier roman, le sujet de l’agression sexuelle, plus spécifiquement de l’inceste. Ensuite, il y a le tabou de l’amour entre les enfants de conjoints de familles reconstitués (entre le demi-frère et la demi-sœur). Caroline L. P. réussit à susciter diverses émotions chez le lecteur. La colère, la révolte, de dégoût, le doute, la tristesse, etc. Au niveau de la psychologie des personnages, ont saisi bien les conséquences possibles de l’inceste. On sent Justine troublée, obsédée et déchirée entre son désir de vivre son amour pour Antoine qui, la majorité du temps, la repousse, et la conscience de l’aspect destructif de cette passion.


Les intentions de l'auteure sont louables et le projet est fort intéressant. Un deuxième tome est disponible en librairie. Souhaitons que la plume de l’auteure, avec l’aide de la direction littéraire, ait permis d’enrayer les quelques faiblesses pour laisser toute la place à l’histoire de Justine.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Le deuxième tome

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire