mercredi 10 juin 2015

Café Lowendal et autres nouvelles

Auteure de nombreux romans, dont Elle s’appelait Sarah, Spirales et À l’encre russe, Tatiana de Rosnay publiait l’automne dernier le recueil de nouvelles Café Lowendal et autres nouvelles.

Plusieurs nouvelles mettent en scènes des quinquagénaires et le nom Maurice. ;-) Moins superficiellement, les histoires abordent l’amour, l’adultère, le métier d’écrivain, la trahison. Des thèmes récurrents pour l’auteure. Café Lowendal met en scène une auteure à succès en exil après avoir vécu une cuisante humiliation. Tout au long des pages, on apprend ce qui a amené à son exil, mais au-delà des faits, on ressent profondément les motivations derrière les actes de l’écrivaine.

Dans Amsterdamnation un couple aux antipodes en voyage à Amsterdam pour célébrer les 50 ans d’Harry, un homme cynique, désenchanté et mélancolique qui a du mal à se voir vieillir. La chute dans celle-ci est particulièrement réussie.

La Tentation de Bel-Ombre est en fait une nouvelle bien personnelle. C’est une lettre que l’auteure adresse à une ancêtre, qui questionne les raisons de l’exil dans les îles Maurice. Puis, Sur ton mur, raconte une parcelle de vie à l’époque des réseaux sociaux et l’isolement qui subsiste malgré cette impression de proximité. Bien que le propos soit évident, encore une fois, de Rosnay sait faire ressortir l’émotion d’une manière exceptionnelle.

Le hic avec un recueil de nouvelles, c’est qu’il y en a de plus fortes que d’autres. Il faut dire que cela permet au lecteur de se remettre de ses émotions, que Tatiana de Rosnay sait traduire à la perfection. Son écriture, toujours limpide, à la fois délicate et puissante, est un délice.

Je suis toutefois un peu déçue. Je suis restée sur ma faim. J’aurais aimé plus. Je préfère les romans de Tatiana de Rosnay. Elle approfondit davantage et l’on peut mieux prendre la mesure de son talent pour décrire l’émoi humain.

Bref, un recueil un tant soit peu inégal, mais qui se lit bien à la fin d’une journée de travail.

 Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

2 commentaires: