vendredi 8 mai 2015

Showtime : quand la vie éclate

Ah, 1980! La nouvelle décennie s’amène, portée par la vague des fastueuses années 70. Que des promesses de plaisir! Richard, jeune et ambitieux publicitaire dans la vingtaine, profite pleinement de chaque opportunité de faire la fête. L’argent, les rutilants bolides, les discothèques, les filles, la coke et la baise font partie de son quotidien. Toujours bien fringué et coiffé, il collectionne les soirées fort arrosées dont il lui arrive de ne pas se souvenir.

Du jour au lendemain, sa vie bascule. Un dimanche au lendemain de solide brosse, il est réveillé par la police qui frappe à sa porte, mandat d’arrestation en main. On l’accuse du meurtre d’une jeune fugueuse de 14 ans. Il mènerait une lutte acharnée pour prouver son innocence. Le dossier est fort complexe et de nombreux éléments se dressent entre lui et la liberté. Plus d’une surprise l’attend et viendra changer le cours de sa vie.

Showtime nous rappelle que la vie peut s’effondrer sous nos pieds. Comment faire face à de telles circonstances? Est-ce possible, après un tel coup du sort, de retourner à sa vie d’avant? Comment se reconstruit-on? Particulièrement quand, en plus du drame qu’on a vécu, la société amorce une période difficile, que la récession s’annonce doucement et le temps des folies est terminé.


C’est avec grand intérêt que j’ai lu le roman de Sylvie Ouellette. J’avais déjà lu un de ces premiers romans et je dois noter que son écriture s’est grandement améliorée. Vraiment, le ton, la structure, le vocabulaire, tout est à point. Par contre, j’ai eu un peu de difficulté avec la fin. Même si je suivais Richard à 100 % dans son cheminement, dans son sentiment d’isolement, dans son besoin d’arranger les choses, j’ai un peu de mal à croire en la solution qu’il a choisie. Je n’avais pas senti l’ampleur de son désespoir. Pas au point de poser un geste si… drastique. Sinon, c’est une histoire accrocheuse, avec des personnages bien campés. Une belle lecture à faire sous le soleil!


Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire