samedi 27 septembre 2014

Dans la boîte aux lettres cette semaine!

Voici ce que nous avons reçu en cette première semaine d'automne. De quoi passer de belles soirées - et journées - bien emmitouflés à lire!

Bon week-end!
Sayonara, Pascal Millet, XYZ

Hommes à parier, tome 2 - La vengeance,
Marie-Claude Martel et Anik Lessard,
Libre Expression

Le garde-manger d'Andrea, Adrea Jourdan,
Goélette, 

Meurtre à Westmount - Une enquête de
Russell Teed
, David Montrose,
Hurtubise

Cobayes - Anita, Marilou Addison,
De Mortagne

Meurtre à l'hôtel Despréaux - Les chroniques de
Gervais d'Anceny
, Maryse Rouy, Druide

vendredi 26 septembre 2014

Encore plus de contes québécois pour vos petits!

L’auteure prolifique Corinne De Vailly et l’illustrateur Benoît Laverdière s’associent à nouveau pour nous présenter Mon second livre de contes du Québec.

Tirés du folklore québécois, les contes choisis par l’auteure ont été adaptés pour les besoins de l’exercice, tout en gardant leur essence. La légende du rocher Percé, L’origine de l’été, Petit-Bonhomme–de-Graisse, le bossu de l’Île d’Orléans ne sont que quelques-unes des histoires proposées.

Les enfants qui ont eu la chance de se voir offerts le Premier livre de conte du Québec retrouveront avec plaisir Élie qui a été leur guide à travers leurs aventures. Cette fois-ci, ils pourront également rencontrer Léo, le petit frère d’Élie.


Jolies illustrations aux douces couleurs, onomatopées, histoires captivantes et rigolotes, brèves explications des légendes à la fin du conte, le recueil a tout pour plaire aux petits et aux parents qui leur en feront la lecture.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

jeudi 25 septembre 2014

Survivre au célibat

Survivre au célibat, ce n'est pas toujours facile. Surtout lorsqu'il se prolonge. Il nous est tous arrivé des moments où on se demande si on est indésirable... ou des gens l'on sous-entendu, leurs mots accompagné d'un regard mi-compatissant, mi-méfiant. On se demande où trouver l'amour. Celui avec un grand «A» et non celui avec un grand «Aaaah! Aaaaah! Aaaaaaaaaaaah!»

India Desjardins et son acolyte, Magalie Foutrier, nous revienne avec le deuxième album La célibataire - Survivante. On y retrouve le même plaisir que dans la premier tome. J'ai particulièrement aimé La vie n'est pas une comédie romantique, petit clin d'oeil aux attentes irréalistes que l'on peut se faire si on consomme un peu trop de films à l'eau de rose. Dieu sait qu'on a tous passé par là! Ou encore Trop vite, Pro bono (rires), Mariage arrangé, pour ne nommer que ceux-là, qui mettent en lumière certaines habitudes qu'on a et qui, malheureusement, contribuent parfois à notre insatisfaction.

Bref, je ne vous raconterez pas tout, mais je peux vous dire que j'ai beaucoup aimé les textes et les illustrations. Célibataire ou pas, on est tous quitte pour des rires et des sourires! 

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

mardi 23 septembre 2014

Grande vente d'entrepôt La courte échelle

C'est déjà le temps de la grande vente d'entrepôt des éditions La courte échelle! L'événement aura lieu le week-end prochain, soit jeudi, vendredi et samedi 25, 26 et 27 septembre.

Un très grand choix de livres sont disponibles à partir de 1$ Les réductions sur les prix peuvent atteindre 80 %. 

C'est donc l'occasion rêvée de faire le plein d'albums pour les 3 à 6 ans, de romans jeunesse et ado, de polars, de livres de cuisine ou de psychologie. Pourquoi ne pas prendre de l'avance sur vos cadeaux de Noël, tant qu'à faire!

Voici l'horaire :

Jeudi-vendredi 25 et 26 septembre : 12 h à 19 h
Samedi 27 septembre : 10 h à 15 h
Rendez-vous au 160, rue Saint-Viateur Est, bureau 404 à Montréal
Pour de plus amples informations, consultez la page Facebook de l'événement : 


https://www.facebook.com/events/764848893553820/?ref=2&ref_dashboard_filter=upcoming

lundi 22 septembre 2014

L'éphémère, premier roman de Stéphanie Deslauriers

Le 24 septembre sera disponible en librairie le premier roman de Stéphanie Deslauriers, L'éphémère. J'ai eu le plaisir de lire le roman de mon amie et, bien que je sois peut-être un peu biaisée, je peux vous dire que j'ai beaucoup aimé.

De quoi ça parle? D'enfance difficile, de maternité, de la blessure des mots. Selon moi, avec L’Éphémère, Stéphanie Deslauriers lève le voile sur les origines de la difficulté à se laisser aimer. À croire que l’on peut être aimé. Chaque mot bouleverse jusqu’à la toute fin pour nous laisser avec une lueur d’espoir, toute petite, mais bien vivante. Un petit roman dense en émotions.

Le texte est poignant, parfois dur, mais à la fois touchant. On a envie de prendre Eva dans nos bras, de la bercer longuement et de lui dire que oui, l’amour est possible. Que la vie peut-être belle.

Le lancement aura lieu le 23 septembre, sous forme de «6 à 9» au Saint-Édouard, 808 boulevard Rosemont. Voici la page de l'événement Facebook : https://www.facebook.com/events/915645951784591/?fref=ts

Bravo ma belle!

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Tout simplement compliqué, d'Annie L'Italien


Ah, que j’aime l’écriture de cette auteure! Je l’ai découvert avec Petit guide pour orgueilleuse légèrement repentante, publié en 2008. C’est avec bonheur que j’ai retrouvé le sympathique duo que forment Jean-Simon, le détective privé, et Emma, la médium, qu’on a rencontrés dans Ce ne sera pas si simple. Si vous ne l’avez pas lu, rassurez-vous, un avant-propos vous informe des principaux éléments dont vous avez besoin pour situer les personnages.

Tout commence alors qu’Emma accompagne un couple d’amis lors de la visite d’une maison mise en vente après le décès de sa propriétaire. Au cours de la visite, Emma est contactée par l’esprit de la vieille dame. Cependant, celle-ci ne veut pas s’entretenir avec la médium, mais la somme de contacter ses petits-enfants. Pour mener à bien leur mission, Emma demande l’aide de Jean-Simon. Alors qu’ils commencent leurs recherches pour identifier et retrouver la descendance de la dame, certains d’entre eux sont assassinés, ce qui, bien évidemment, leur compliquera la tâche.

À l’instar des autres romans de l’auteure, Tout simplement compliqué pullule de revirements de situation et de quiproquos tant dans la vie professionnelle des personnages que dans leur vie sentimentale.

La bonhomie d’Emma est tout simplement charmante. Sa manie de toujours trouver l’aspect positif d’une situation me fait toujours sourire. Je me sens moins seule à avoir cette habitude qui en fatigue plus d’un. Jean-Simon, pour sa part, est un ronchonneur sympathique qui vient contrebalancer le côté excentrique d’Emma.

La plume fringante d’Annie L’Italien agit comme un baume en ces jours où l’automne se profile à l’horizon.


Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

dimanche 21 septembre 2014

Déni, d'Anna Raymonde Gazaille


Déni est le deuxième volet d’une série (dont le premier était Traces), mais je vous rassure, nul besoin d’avoir lu la première enquête pour apprécier celle-ci.

Une jeune fille est retrouvée pendue par son hijab au bout du tremplin de la piscine publique du cartier Parc-Extension à Montréal. Est-ce un suicide? Son père aurait-il commis un crime d’honneur? La demoiselle de 16 ans refusait le mariage arrangé que son père avait contracté avec un clan indien de son village d’origine. Après l’affaire Shafi, les policiers sont plus alertes à cette problématique. Mais s’agit-il de cela?

Paul Morel et Josée Fortier, enquêtent dans le quartier le plus multiethnique de Montréal. Malheureusement pour eux, les résidents sont méfiants envers les policiers, le secret plane dans la communauté et la barrière des cultures est difficilement franchissable. Leur tâche se complique lorsque les suspects se multiplient et les morts s’accumulent.

Déni comporte une intrigue complexe, bien construite dans laquelle s’enchevêtrent la drogue, la prostitution, les guerres de gangs de rue et le marché de l’import-export. L’histoire est solidement ancrée dans la réalité criminelle de Montréal. L’auteure distille savamment les indices d’un crime aux ramifications internationales.

Anna Raymonde Gazaille démontre habilement, et avec une sensibilité particulière, les dynamiques multiculturelles. Elle nous immerge dans les rouages de la philosophie musulmane, au cœur même du vécu des pratiquants. On saisit la complexité d’une enquête policière alors que les agents se heurtent, d’une part, à leur incompréhension des valeurs musulmanes extrémistes, et d’autre part, à la fermeture des parents et des membres de la communauté pakistanaise.

Mon seul bémol est qu’au début, dans la mise en place du contexte, la transmission d’informations au lecteur par l’entremise de dialogues entre les policiers, fait un peu plaqué. Un ou deux éléments de dialogue manquent de naturel.


Une lecture qu’on apprécie et qui nous fait voir une autre facette de notre société.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


samedi 20 septembre 2014

Dans la boîte aux lettres cette semaine!

Pas moins de 18 titres ont trouvé leur chemin jusqu'à chez nous! Ouf! Mon nouveau facteur doit commencer à me détester! Au moins, il ne sont pas tous arrivés la même journée! Presque... mais pas tous! Mais, au cas-où, voici ma déclaration : Je t'aime nouveau facteur! Sans toi, ma vie serait beaucoup plus compliquée! Ne pars pas! Continue de livrer le courrier à ma porte!

Bon week-end! :-)
L'éphémère, Stéphanie Deslauriers, Stanké


Direction Saint-Creux des Meuh-meuh, Sandra Dussault,
Québec Amérique

Pénélope médium - Le pacte, Marylène Coulombe,
Recto Verso

Il faut sauver Tchétchénèse, Pierre Labrie

Le mot de la mort, Keven Girard

Terrificorama, Jonathan Reynolds
Tous chez Z'Ailées

Entre soeurs, tome 2 - Dans la peau de Maïka,
Amy Lachapelle, Z'Aillées
Boitàmémoire, Roger Des Roches,
La courte échelle

Ma vie ( racontée malgré moi ), Henry K. Larsen,
La courte échelle

Bouddha le chat, Yves Trottier

La tempête est bonne, Simon Boulerice
tous deux dans la collection En vacances,
chez Les malins

La guerre des tétons, tome 1 - Invasion,
Lili Sohn, Parfum d'encre
 
Le chasseur inconnu, Jean-Michel Fortier,
La Mèche

Advienne que pourra - Mémoires implicites,
Andrée Boulay, Société des 
écrivains

Agatha Christie - Meurtres en majuscules,
Sophie Hannah, 

Fred - Vacances de rêve? Je rêve!!!,
Dominique de Loppinot, Recto Verso

Rannaï, Karine Raymond, Druide

mercredi 17 septembre 2014

Lauréat du Prix Jeunesse des libraires du Québec


C'est avec grande joie que je félicite les deux lauréats québécois du Prix Jeunesse des libraires du Québec 2014. Il s'agit de deux romans et deux auteurs coup de cœur pour moi :



  •  dans le volet 12- 17 ans, de Patrick Isabelle, pour Eux 

Encore une fois bravo pour ces prix amplement mérités!

mardi 16 septembre 2014

Brève : Catherine Lambert,de la série J'adore d'Isabelle Laflèche bientôt au grand écran?



La maison d'édition Québec Amérique a confirmé aujourd'hui que les droits de production des romans J'adore New York et J'adore Paris d'Isabelle Laflèche ont été acheté par trois compagnies de production, soit Quatrième Vague Production (Canada), Media Strategies International (États-Unis) et Wildcat Productions (France).

Pour en savoir plus sur la série de littérature féminine, voici le lien vers le blogue de l'auteure : http://www.jadoreisabellelafleche.com

Vous trouverez également nos critiques de J'adore Paris et J'adore Rome en cliquant sur leur titre.

Félicitations à l'auteure!

samedi 13 septembre 2014

Dans la boîte aux lettres cette semaine!

Une autre grosse semaine pour le facteur!

Vol 459
S.A.S.H.A., Martin Michaud

Fleur de cerisier, Aline Apostolska

Elle était si jolie, Pierre Szalowski

Les Îles Canaries, Claudia Larochelle
chez VLB Éditeur

La vie pour vrai, Nicole Houde, Pleine lune

Lola et les sauvages, Robert Maltais, Druide

La rage de vivre, Emmanuel Lauzon

Au-delà des apparences, Isabelle Boisvert
tous deux chez De Mortagne

Je sais tout :

Les chiens de traîneaux

Les pompiers

Le hockey

chez Les malins

La Fabrica, Marilyne Fortin, Québec Amérique

Aimer à Manhattan, Kim Messier,
De Mortagne

La Célibataire - Survivante, India Desjardins et Magalie Foutrier,
Les Éditions de l'Homme

Juliette à Barcelone, Rose-lyne Brasset,
Hurtubise

Les Introuvables, tome 3 - Compétition extrême,
Cathleen Rouleau, Les malins