vendredi 12 décembre 2014

Sans gluten au quotidien

D’entrée de jeu, je tiens à dire que je ne suis pas fervente des tendances. Le gluten a une mauvaise réputation ces temps-ci. Plusieurs personnes le coupent donc de leur alimentation. Il est toujours bon de consulter si l’on ne veut pas créer des situations de carences alimentaires. Une simple analyse sanguine permet de déterminer si vous êtes en effet intolérant au gluten. Ensuite, une nutritionniste pourrait vous donner les grandes lignes à suivre pour vous soulager si tel est le cas. Mais savoir quels aliments éviter n’est pas suffisant.

Sans gluten au quotidien vous propose bon nombre de recettes réalisables tous les jours. Vous y trouverez des déjeuners, des soupes, des salades, des repas, des entrées et des desserts. Les plats proposés sont variés et appétissants. Ils vont du conventionnel pâté au poulet à la salade de quinoa et de légumes. Les temps de préparation et de cuisson sont relativement courts, s’adaptant bien à nos vies occupées.

La facture visuelle épurée est agréable – je n’aime pas les livres de recettes au visuel trop chargé – et les images donnent faim. En introduction, on explique ce que sont le gluten et la maladie cœliaque, sans tomber dans des arguments du genre «le gluten, c’est mauvais pour tout le monde». Il y a également une pratique liste des aliments à éviter et ceux à favoriser.

J’aurais aimé qu’il y ait un tableau de substitution ou des suggestions mises entre parenthèses dans les recettes pour remplacer la farine tout usage sans gluten. Aussi, il y a beaucoup d’aliments en conserve dans les recettes, sûrement parce que leur utilisation est plus rapide. Or, beaucoup de ces produits contiennent du sel. Pour ma part, je remplace, par exemple, les lentilles ou les légumineuses en conserve par des sèches que je fais tremper et que je cuis. J’en congèle parfois en portions d’une tasse, ainsi je peux les utiliser même lorsque je suis pressée.

En somme, c’est un très bon livre si vous devez prendre le virage « sans gluten». Il ne demande pas de posséder beaucoup d’expérience en cuisine, ni même d’aimer cuisiner. 

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire