mercredi 25 juin 2014

Un voyage décidément pas comme les autres

L‘astronaute canadien Chris Hadfield n’est pas seulement le plus connu des hommes à être allé dans l’espace ces dernières années, mais il est aussi celui qui a, pour beaucoup, remis les missions de la NASA ainsi que de l’ASC (Agence Spatiale Canadienne) à l’avant-plan des médias. Avec sa version de la chanson de  David Bowie : « Space Oddity » tournée dans la SSI, un décor inégalable, Chris Hadfield semble vivre un rêve, ni plus ni moins. Et c’est, de son aveu, le cas. Mais même s’il peut sembler que son cheminement le prédestinait à ce métier, la réalité se révèle tout autre.

Chris Hadfield nous raconte une histoire, la sienne. Je ne savais pas à quoi m’attendre de Guide d’un astronaute pour la vie sur Terre, de ce fait je ne fus pas le moindrement déçu. En effet, il ne s’agit pas de l’histoire de son séjour dans la SSI, enfin pas seulement. L’ouvrage est divisé en trois parties : « Prélancement », « Lancement » et finalement « Retour sur Terre » qui contiennent une quantité d’anecdotes particulièrement intéressantes.

Son récit débute le 20 juillet 1969 avec le premier pas sur la Lune. À cette date, à l’âge de 9 ans, que Chris décide de devenir astronaute. Il n’existe pas à cette époque d’agence spatiale canadienne, ni même d’astronaute canadien, mais sa décision est prise et telle sera sa destinée. Il n’en parlera à personne et gardera ce secret pour lui. Par contre à compter de ce jour tous ses efforts et choix sont orientés vers cet objectif. 

Bien sûr il va d’abord évoluer en tant qu’ingénieur puis comme pilote de chasse suivit de pilote d’essai avant de devenir astronaute. Cela ressemble à un parcours type, mais dans la réalité rien n’est linéaire et là repose tout le propos du livre. Les virages en épingles ne sont pas rares et face à ces imprévus il y a principalement deux modes de réactions : subir et s’apitoyer ou analyser et réagir en conséquence. Bien entendu, l’auteur privilégie le second choix tout au long de sa carrière. Par ailleurs certaines déconvenues furent très bénéfiques, je pense en particulier au changement d’avis politisé de la France en refusant de l’accueillir au sein de son école de pilote d’essai à quelques jours du départ, ce qui lui a permis d’intégrer un peu plus tard la « Test Pilot School » à Edwards aux États-Unis d’où il sortira avec les honneurs.

Le point remarquable dans son propos, et donc dans sa vie, c’est de voir à quel point il lui a fallu se dévouer à son objectif. Les sacrifices, tant personnels que familiaux, parsèment chaque étape de l’évolution de sa carrière. Non, contrairement à ce que l’on serait porter à croire, il n’a pas été chanceux. Il a travaillé d’arrache-pied, encore et encore, jusqu’à intégrer l’ASC et encore davantage par la suite pour y rester et progresser. La seule méthode pour réussir et de s’y préparer et pour cela il faut travailler extrêmement fort, se dépasser, ne jamais abandonner et tirer les leçons qui s’imposent des échecs afin de ne plus les reproduire et de les identifier avant qu’ils ne puissent se reproduire peu importe la forme.

Dans un sens, sa publication est un hymne au travail, au dépassement de soi ainsi qu’à la camaraderie. Car, afin de continuer à avancer, le travail d’équipe devient vital et avec lui fini par découler la camaraderie, surtout dans ces métiers extrêmes ou le risque de décès n’est pas un concept abstrait, mais une réalité. Finalement, tous ses sacrifices lui auront permis de réaliser son rêve jusqu’au bout et, grâce aux médias sociaux ainsi qu’à cette lecture, de nous le faire ressentir.
Le texte se lit facilement et l’auteur parvient à nous faire vivre toutes sortes d’émotions au fils des pages. Dans un sens, il nous place, nous aussi, dans la peau d’un astronaute. Et rien que pour cela, afin de mieux les comprendre et de voir l’importance que cette quête de l’espace revêt dans notre société, je recommande ce titre à tout un chacun. Ce n’est pas comme lire une aventure ni même une biographie, mais plutôt un amalgame des deux avec beaucoup de réalisme… et de fierté. Être astronaute est le rêve de plusieurs, mais n’est vraiment pas donné à tout le monde. Et cet ouvrage peut les faire basculer dans un mode qui les y mènera. Assurément inspirant!

Dominique de Leeuw

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire