mardi 27 mai 2014

Sujet : Tragédie

Duncan entame sa dernière année du secondaire dans un pensionnat privé de l’État de New York. À son arrivée à Irving, il est nerveux. Une tradition veut que chaque finissant laisse au futur occupant de sa chambre un trésor. Duncan est inquiet quant à la chambre et du trésor dont il héritera, particulièrement suite aux événements de l’an passé.

Pas de chance, il s’est vu attribuer la chambre qu’il redoutait. Celle que Tim, ancien étudiant albinos, habitait l’an dernier. La chambre est minuscule, et sa tout aussi minuscule fenêtre, on n’y voit rien. Quel peut bien être le trésor que lui a légué Tim? Une pile de CD. Que pourrait-il bien faire avec ça! Personne n’utilise plus de CD! Curieux, il insère le premier dans son ordinateur et en commence la lecture. Ce qui lui est offert : le sujet de travail final que chaque terminale doit rédiger. Une rédaction sur la tragédie. C’est ainsi que Tim lui raconte les détails de celle qui a eu lieu l’an dernier. Dès les premières phrases, Duncan est happé par l’histoire et bien qu’il ait pris la décision de ne pas laisser les événements passés influencer sa dernière année du secondaire, il ne peut s’empêcher d’aller au bout de l’écoute des enregistrements, au grand bonheur du lecteur qui est lui aussi totalement happé par l’histoire.

Ce n’est pas facile l’adolescence en temps normal, mais quand on est différent, qu’on est ostracisé, c’est tout simplement un supplice. Pourtant Tim est un élève brillant et un garçon sensible. Il a réussi à se faire une amie, mais tout cela en cachette, car le copain de cette fille ne voit pas cette amitié d’un bon œil. Tim vivra donc de l’intimidation de sa part. 

Élizabeth Laban traite brillamment du besoin d’appartenance, de cliques, de différences ainsi que de confiance en soi. En fait, de tous les défis de l’adolescence. Le rythme du récit est agréable, l’écriture est touchante et palpitante à la fois. Écrite pour les 13 à 16 ans, cette histoire peut très bien être lue et appréciée par les adultes. Ils se retrouveront directement projetés dans les dilemmes de leur adolescence.

Un roman qui m’a apporté beaucoup de plaisir de lecture en raison de la justesse du ton, des attachants personnages et de l’intrigue bien ficelée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire