mercredi 7 mai 2014

Pour la fête des Mères, offrir un livre, pourquoi pas?

Voici une large sélection de livres que nous vous suggérons d'offrir pour la fête des Mères.


Les Moitiés d’Alices, de Judith Itzi, chez Stanké
Alice fait partie de ses enfants dont on parle peu. C’est une petite altruiste qui cherche à comprendre et à aider les gens qui l’entoure. C’est un peu sa façon de comprendre la vie et de gérer ce qui lui arrive. L’attachante fillette de 8 ans est confrontée à des moments difficiles, mais sa philosophie de la vie – hé oui! elle en a une! – lui permet d’y faire face avec, à la fois, lucidité et naïveté. Un roman émouvant comme je les aime, qui nous permet de remettre à jour notre propre vision des choses.





Oubliée, de Catherine McKenzie, chez Goélette
Lorsque sa mère meurt, Emma réalise le rêve de cette dernière : visiter l’Afrique. Or, une catastrophe a lieu et tout le monde la croit morte. Quand elle revient à Montréal au bout de six mois, un homme habite son appartement, elle a perdu son emploi. Elle doit donc retrouver une vie, l’ancienne ou une nouvelle. Le chemin qu’elle choisit n’est pas de tout repos. Jusqu’à quel point tient-elle au chemin qu’elle a choisi? Une lecture fort divertissante, sur les priorités dans la vie.





Sœurs d’âmes de Geneviève St-Germain, Stanké
Un roman initiatique où l’on retrouve huit femmes qui, bien que différentes, ont une chose en commun, la spiritualité. Celle-ci leur viendra en aide, alors que leur projet de soupe populaire sera remis en cause par des promoteurs en mal d’argent. Avec un style tout en finesse et en sensibilité, Geneviève St-Germain aborde le désir de vivre en cohérence avec ses valeurs, l’un des plus sûrs moyens, bien qu’il soit parsemé d’embûches, de toucher le bonheur.






Détours sur la route de Compostelle, Mylène Gilbert-Dumas, VLB
Mireille se considère comme étant heureuse de sa vie. Lorsqu’elle accepte d’accompagner sa sœur sur le Chemin de Compostelle, comme pour beaucoup de gens, son expérience sera révélatrice. Elle remettra en question ses valeurs profondes. Avec simplicité et justesse, Mylène Giblert-Dumas traduit les sentiments de ses personnages, toujours crédibles et très humains. Elle raconte le questionnement existentiel avec réalisme et efficacité. Un autre roman qui résonne longtemps en nous.

Métis Beach, Claudine Bourbonnais, Boréal
Romain Carrier, devenu Roman Carr, pour les besoins de sa carrière de scénariste aux États-Unis nous fait voyager de Métis Beach à New York et en Californie; des années soixante à aujourd’hui. À travers son histoire, on passe en revue les différents mouvements d’émancipation qui ont eu lieu durant ces années, tant au point de vue individuel qu’au point de vue collectif. Complexe, humaine et extrêmement bien écrite, c’est un merveilleux premier roman qui m’a beaucoup plu.





Bébé boum (tome 1 et 2), de Josée Bournival, Hurtubise
Dans le premier tome, on retrouve quatre femmes qui deviennent enceintes en même temps, mais à des âges et dans des circonstances différentes. Dans le deuxième, les bébés sont enfin arrivés! Et là, boum! C’est le clash de la vie de jeune (et moins jeune) maman. Toute femme ayant fait l’expérience de la maternité se retrouve dans ces histoires où l’on rit par moments et où l’on est touchées à d’autres. Une écriture simple, honnête et naturelle, des femmes qui sont nos amies tant on est attachante et qu’il nous fait un peu de peine de leur dire au revoir. Vivement le troisième tome.




Bonjour Voisine, collectif sous la direction de Marie Hélène Poitras, Mémoire d’encrier
Ce collectif de 51 auteurs, sous la direction de Marie Hélène Poitras est tout simplement délicieux. Les auteurs ont écrit un texte sur leur expérience lors des Rencontres québécoises en Haïti. On y retrouve des nouvelles, des poèmes, des récits, des articles et des essais dans lesquels ils partagent ce qu’ils retirent de cet événement. Il en résulte un riche bouquin où l’on retrouve des différences, mais également des ressemblances entre les deux peuples, pour lesquels la culture est le moyen d’exprimer leur identité. On y retrouve chaleur et humanité, des mots qui nous bercent longtemps après avoir refermé le livre.



Puzzle, Franck Thilliez, Fleuve Noir

Ilan et Chloé sont férus de chasse au trésor. Lorsqu’il s’engage dans Paranoïa, un jeu à réalité alternée, ils sont loin de se douter de ce qui les attend. Un suspense haletant qu’il est impossible de lâcher avant la toute dernière page! Je m’en suis délectée! À noter, l’auteur sera présent aux Printemps meurtriers de Knowlton du 15 au 18 mai prochain et j’aurai l’occasion de m’entretenir avec lui pour vous. À suivre!






Vous pouvez également voir les archives du Club de lecture pour d'autres idées!

2 commentaires:

  1. Décidément, tu as l'art de la concision, bravo pour cela.

    J'en ai lu deux que j'ai aimé moyennement : Les moitiés d'Alice et Détours sur la route de Compostelle. Par contre, je suis spontanément preneuse pour trois : Soeurs d'âme, Bébé Boum 2 (et même 1 puisque je ne l'ai pas encore lu) et Bonjour voisine.

    Merci pour ces résumés et quelle bonne idée qu'un livre en cadeau pour la fête des mères.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Pas facile d'être concise, je t'avoue...

      Toute occasion est pour moi une occasion d'offrir des livres! Et personnellement, j'aime bien en recevoir pour la fête des Mères. Bon, ok, tout le temps! ;-)

      Supprimer