mercredi 5 mars 2014

L’ombre d’un doute, de Norah McClintock

Robyn n’a plus de nouvelles de Nick, son chum a pris la poudre d’escampette sans donner même un petit mot, il y a plusieurs semaines de ça. Elle est maintenant en couple avec Ben, mais même si elle l’aime bien, elle n’a toujours pas oublié Nick.

Ses préoccupations personnelles sont reléguées au deuxième plan alors qu’arrive à l’école madame Denholm, une nouvelle enseignante remplaçante très mystérieuse. Celle-ci reçoit devant Robyn un paquet dont le contenu la trouble au plus haut point. S’ensuivent bon nombre de situations inquiétantes et Robyn se retrouve avec son enseignante dans de mauvaises postures.

Un suspense très bien construit les nombreux rebondissements tiendront les lecteurs sur les dents. J’ai bien dénoté des passages où il y a un peu trop de détails et quelques choix moins heureux dans la traduction (« Si un type finit par trouver le courage de proposer le mariage… », et autres). Par contre, l’histoire est intéressante et l’on n’a pas envie de déposer le livre. Une autre force du roman est l’explication du cycle de la violence et de la jalousie maladive.

J’ai abordé ce roman sans savoir qu’il s’agissait d’un cinquième tome, et à aucun moment je ne me suis rendu compte que c’était le cas.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire