dimanche 9 mars 2014

Eux, de Patrick Isabelle : Un roman brillant et sensible sur l'intimidation

J’aime bien la littérature jeunesse qui est divertissante, mais j’apprécie tout particulièrement celle où l’on parle de choses sérieuses. Celle qui permet aux adolescents de réfléchir et de se faire une tête sur des phénomènes sociaux. C’est, il me semble, essentiel au développement du sens critique et à la préparation à une contribution sociale active.

Eux, de Patrick Isabelle est de ceux-là. Portant sur l’intimidation, il nous transporte dans la peau du jeune intimidé. Au cœur de sa souffrance et de ses questionnements à savoir pourquoi on l’a ciblé lui. Son «je suis laid», répété sans cesse, illustre bien les ravages intérieurs qui se sont opérés en lui, au fil du harcèlement. L’utilisation du pronom personnel «eux» renforce le sentiment d’exclusion éprouvé par le protagoniste.

Ses tentatives d’en parler afin de stopper le phénomène ont été vaines. On a minimisé ce qu’il vivait. Mais la détresse, trop lourde, doit un jour cesser. Beaucoup de victimes se font violence, d’autres la retournent contre les autres. Et sans qu’on le veuille vraiment cela tourne au drame.

On assiste au long et tragique processus vers l’impensable. On sent très bien le modèle «bourreau-victime» dans lequel les rôles deviennent parfois interchangeables, car la victime qui cherche comment reprendre le pouvoir de sa vie et qui n’est pas accompagnée dans ce cheminement ne sait pas toujours comment le faire correctement. Il lui arrive alors de prendre du pouvoir sur l’autre.

Ça lit d’une traite en deux heures max. Deux heures intenses, dramatiques. Les personnages sont justes, l’émotion est palpable, le suspense prenant. Je dois aussi noter avec bonheur que l’auteur s’est gardé d’avoir recours à un ton moralisateur. Cela aurait nui à la transmission des émotions contenues dans cette histoire.

Un roman bouleversant ; de ces bouleversements nécessaires pour changer les choses. Un petit bijou! Si je donnais des étoiles à mes lectures, j’en donnerais à celle-ci cinq sur cinq. Un véritable coup de cœur!

Pour les 12 ans et plus

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire