dimanche 30 mars 2014

Comment se faire des millions d'amis : aller à la rencontre des grands romans


Quand j’ai lu le titre de cet ouvrage, je me demandais ce que le très prolifique François Gravel allait présenter comme façon de se faire des millions d’amis. À une époque où tout le monde semble avoir un profil sur Facebook, où les amitiés sont plus virtuelles que réelles, j’avoue que j’avais une petite appréhension. C’est avec soulagement que j’ai lu les premières pages où il passe en revue les différents types d’amitiés pour situer les choses. Mais je me demandais encore où il voulait en venir. Allait-il suggérer des façons d’approcher les gens et faire le « gentil » pour se faire des amis? Allait-ce être une copie jeunesse de Comment se faire des amis de Dale Carnegie? Hé bien non!

Quelle surprise quand j’ai constaté qu’il parle des amis qu’on peut se faire au travers de nos lectures! À partir d’Harry Potter, il fait le lien avec l’origine de certaines tendances littéraires, télévisuelles et cinématographiques du moment, tels les vampires, les voyages dans l’espace et tout le tralala. On en apprend sur de nombreux auteurs, leurs plus grandes œuvres, et surtout, leurs personnages mythiques. Il y a notamment
Arthur Conan Doyle et son Sherlock Holmes, Cervantès et son Don Quichotte, Homère et son Ulysse de L’Odyssée, Alexandre Dumas et ses Trois mousquetaires, et j’en passe!

Le tout est bien amené, Gravel tissant les liens entre les auteurs, présentant leurs sources d’inspiration ainsi que des anecdotes intrigantes. Il réussit à susciter la curiosité et l’envie de lire les œuvres en question. À la fin du livre, il y va même de recommandations de lectures par lesquelles il est mieux de débuter si l’on ne veut pas être rebuté.

Quelle façon géniale de faire découvrir la littérature au jeunes et surtout, de leur donner envie de lire les classiques! Quelle excellente idée de François Gravel et de Québec Amérique! À mettre entre les mains de tous les enfants de 9 ans et plus.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire