dimanche 8 décembre 2013

Suggestions de cadeaux de Noël - Littérature, essai, etc.

Voilà un échantillon qui représente bien nos lectures... éclectique. Oui, c'est bien le mot. Du plus léger au plus sombre. Je ne saurai quoi dire de plus.


Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve, Hubert Reeves, Seuil

Le célebre astrophysicien et vulgarisateur Hubert Reeves présente un nouvel ouvrage où il sonne l'alarme sur la situation de la planète. À travers l'histoire de l'Univers, il explique que l'homme est le pire ennemi de la terre, mais il peut également être son plus grand allié. Il nous enjoint à passer à l'action afin de freiner le processus de dégradation de la terre qui s'est enclenché. 
Cet ouvrage rejoint et complète son précédent : L’Univers expliqué à mes petits-enfants. En fait, c’est la maturité et l’implication de l’auteur dans son écosystème, entre autres par son association « Humanité et biodiversité », qui ont servi à ce grand conteur dans la livraison de cette dernière œuvre. Parfois dérangeant, en nous mettant face au rôle déterminant que nous avons joué et que nous exerçons toujours, il reste infiniment instructif, c’est un constat de l’état actuel de la planète et de nos options pour en améliorer le sort. 

Danse noire, Nancy Huston, Leméac/Actes Sud

Milo se meurt. Un réalisateur veut produire un film sur son existence particulière. Il retrace ses origines, de son grand-père en Irlande à Montréal à sa mère amérindienne. Puis il dresse le portrait de la vie de son protagoniste, qui a vécu dans plusieurs pays. 
Danse noire aborde la transmission des origines et leur influence sur notre propre vie.
Avertissement : Les amateurs de romans complexes et originaux seront servis avec le dernier Nancy Huston. Dans celui-ci, elle expérimente avec une narration plutôt cinématographique qui, aussi, se fait en français québécois et en anglais, avec de nombreuses notes en bas de page. 

Les sangs, Audrée Whilelmy, Leméac

Un petit roman d'une intensité et d'une puissance troublantes. L'auteur d'Oss nous revient avec l'histoire de sept femmes qui auront croisé la vie de Féléor Bathélémy Rü, que l'on appelle aussi l'ogre. Au coeur du journal de chacune, où elle consigne leurs expériences sexuelles, se trouve la passion. Dans tout ce qu'elle a d'excessif, de violent. La passion qui fini par tuer, inéluctablement.
Un roman qui secoue... intensément. 

Les souliers de Mandela, Eza Paventi, Québec Amérique

Fleur Fontaine, une jeune québécoise, vit une rupture amoureuse qui la met à mal. Être dans la même ville que son ex s’avère si éprouvant qu’elle cherche un moyen de fuir. Elle obtient un stage en Afrique du Sud et c’est le cœur en compote qu’elle quitte pour un pays, où elle sera propulsée à des années-lumière de sa zone confort. Ce qu'elle y vivra la changera à jamais. Les personnages d'
Eza Paventi sont bouleversants d'humanité. D'une écriture sublime et une impressionnante sensibilité, l'auteure suscite des réflexions tant troublantes que nécessaires. Elle dépeint l’ambiance dans laquelle évolue Fleur avec une acuité qui transporte le lecteur à ses côtés. Tout comme celle-ci, le lecteur se demande comment ces gens peuvent être si intègres, si généreux et si dignes. Ils le sont, un point c’est tout.

Un roman émouvant, inspirant, transcendant. Un de mes coups de coeur de la saison littéraire de l'automne 2013.

Prendre acte, Andrée Yanacopoulo, Boréal

Pour ceux qui, comme moi, on beaucoup apprécié 
Hubert Aquin, c'est l'occasion de connaître la femme qui a partagé sa vie. Une femme qui est beaucoup plus que «la femme de». Entre les nombreux déracinements et enracinements, on découvre une femme engagée tant en psychiatrie (elle a effectué d'importantes recherches sur le suicide), qu'en littérature ainsi que pour la cause féministe. Elle relate sa vie en trois parties : avant Hubert Aquin, avec l'auteur et sans lui. Un récit touchant et inspirant.

Le coffret Expression Rouge


Exit la mommy porn, on a ici de la littérature érotique de grande qualité! Les quatre courts romans sont écrits d'une façon tout simplement exquise. Chacun a une histoire bien présente dans laquelle on retrouve des scènes de sexualité tout simplement sensuelles. Qu'il s'agisse des aventures d'une thanatologue, une femme de carrière qui s'initie à l'art du ligotage pour sauver son couple, d'une adjointe dans un cabinet d'avocat qui, sous la force du désir pour un inconnu, part pour un road trip érotique ou d'une femme qui quitte tout pour devenir maréchal-ferrant et qui découvrira la sensualité sous des visages qu'elle n'aura jamais cru possible, le tout est toujours raconté avec bon goût et grand talent littéraire. Alors, comme vous le suggère la maison d'édition, «laissez -vous prendre au jeu du désir...»

Sur le fil, Maude Déry, Tryptique

Le recueil de nouvelles de 
Maude Déry a un point commun : le deuil et la perte. S’immiscer dans cet univers, c’est se retrouver en quelque sorte en terrain connu. S’il y a une chose qui est bien présente dans la vie, c’est bien la perte. Celle d’un être cher, d’un amour, de la beauté, de la santé, de la motricité, etc. On retrouve, au cœur d'un tsunami d’accablement, le mépris. Celui de l’autre, mais surtout celui de soi. Celui dont il est indispensable de s’affranchir pour renouer avec l’espoir, avec la vie.

À l’aide de mots doux, feutrés, même, tout comme de termes plus brutaux, l’auteure témoigne de la force du désarroi et de celle nécessaire pour inverser la vapeur et revivre enfin. Un recueil d’une grande humanité. Il résonne longtemps en nous.

Les chroniques d'une fille indigne, Caroline Allard et Francis Desharnaies, Hamac

Sa lecture m’a soutiré plusieurs rires. Les « range ta chambre » suscitent des répliques des plus succulentes, du genre « Peux pas… je me pratique à devenir ceinture noire du canapé ». Qui n’en a pas entendu de pareilles ! Tout y passe : phase anale, obsession pour la nudité et tous les sujets imaginables par le cerveau d’un enfant. Le ton un brin irrévérencieux de la fillette est absolument adorable. Les illustrations de Francis Desharnaies viennent ajouter juste ce qu’il faut pour appuyer les textes de Caroline Allard. Ceux-ci sont charmants en raison du mélange d’innocence, de simplicité et de lucidité. Certains mots nous font rire, car ils sont porteurs d’une vérité que l’on aurait souhaité occulter. « La vérité sort par la bouche des enfants », ne dit-on pas ? 

Les Désastrées, Mélikah Abdelmoumen, VLB

À Paris, en 2017, on découvre le corps de Norah-Jane Silver, une chanteuse un peu rebelle, provocatrice et pleine de contradictions. C'est elle, en fait son fantôme, qui nous racontera les événements qui ont mené à ce passage à l'acte. On se rend rapidement compte que la situation est fort complexe et que plusieurs secrets jouent un rôle important dans son triste destin. C'est un roman que j'ai dévoré avec plaisir et délectation. 
Les personnages sont tout en aspérités, écorchés qu'ils ont été par la vie. Mélikah Abdelmoumen a une plume vive où le sarcasme est omniprésent, tout comme la musique de mon adolescence et de mes premiers pas dans l'âge adulte. Un de mes favoris cet automne, jusqu'ici!

Plonger, Christophe Ono-Dit-Biot, Gallimard

Un roman émouvant dans lequel un journaliste se questionne sur la passion destructrice.  C'est que la mère de son fils, après les avoir quitté, a été retrouvée sans vie, nue sur une plage. César retrace donc l'histoire de leur amour afin de lever le mystère sur la mort de son ancienne conjointe. On y retrouve intrigue, histoire d'amour et de passion de toutes sortes, ainsi que de profondes réflexions sur l'amour, la passion, la mort, l'art et la création. Un livre prenant!

Le vent en parle encore, Michel Jean, Libre Expression

1936. Virginie, Marie et Thomas, trois jeunes autochtones sont arrachés à leur famille pour être éduqués dans un pensionnat se trouvant à plus de 1000 kilomètres du lieu qu’ils connaissent. Là, on les dépouille de leurs prénoms pour leur assigner un chiffre, on leur interdit de parler leur langue natale et, comme si cela n’était pas assez, afin de les casser, de leur voler leur âme, on les bat, les maltraite, les viole. Une histoire émouvante où 
Michel Jean créé des ambiances d’une réalité extraordinaire. À travers les paysages, les odeurs, les sensations, le lecteur se recroqueville sur lui-même, prit d’effroi ou tire une couverture sur son corps pour contrer le froid humide du bord de l’eau.

Jeanne chez les autres, Marie Laroque, Tête Première


Jeanne, c'est une petite fille de 7 ans qui est née dans une famille totalement, mais totalement dysfonctionnelle. À cet âge, elle commence à consigner sa vie dans un cahier et on suit son récit complètement déjanté, avec plaisir. Jeanne chez les autres, c'est cru, ça écorche, tout comme c'est touchant. C'est un roman sur le passage obligé vers la vie adulte. Passage qui, même dans les meilleures conditions ne se fait pas sans heurts. 
Un roman trash comme j'aime en lire de temps en temps, parce que la vie, c'est aussi ça.


Les chroniques de Madame Unetelle, Danielle Verville, Québec Amérique

Maman de quatre enfants, Danielle Verville a démarré un blogue où elle a consigné des ses réflexions sur la maternité, la famille, le travail, le couple, la société dans laquelle nous vivons. La vie des femmes d'aujourd'hui, quoi! Déchirées que nous sommes entre la vertu et le plaisir, l'achat local ou les chaussures craquantes pas écolo-socio-responsable pour cinq sous. Je me suis bidonnée tout autant que je  me suis questionnée sur mes propres valeurs et la cohérence de la vie que je mène en lien avec celles-ci. J'ai adoré la chronique qui se questionne à savoir si les familles avaient maintenant le statut d'handicapés, puisqu'elles bénéficient maintenant de stationnements tout près de l'entrée des centres commerciaux. Je me suis esclaffée alors que l'auteure se questionne à savoir si la conciliation travail-famille était devenu un trouble obsessif-compulsif (hum... 
peut-être pas si fou que ça), bref, j'ai passé de très agréables moments. Dédramatiser, des fois, ça fait du bien!

Au fait, voici un concours pour gagner un exemplaire signé par l'auteure, ou... une dinde! 
http://www.quebec-amerique.com/unetelle-concours.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire