lundi 25 novembre 2013

Le cahier – Être bien de 12 à 112 ans, de Véronique Blais

Véronique Blais, intervenante et animatrice d’ateliers de créativité, rêvait depuis son adolescence de publier un ouvrage de croissance personnelle destinée aux adolescentes. Ce rêve, elle l’a réalisé en octobre dernier, lors de la sortie du livre Le cahier – être bien de 12 à 112 ans. Pourquoi 112 ans? Simplement parce que les outils présentés sont généraux et s’appliquent quel que soit l’âge de la lectrice.

Le cahier est divisé en trois parties, afin de favoriser une intégration graduelle des concepts. La première partie présente une histoire dans laquelle une adolescente vit une peine d’amour. Désemparée, elle a du mal à gérer le rejet du garçon qu’il aime toujours. Une nuit, elle fait un rêve étrange où elle se retrouve chez elle, sans être chez elle, et trouve un étrange cahier. Les pages en sont noircies de réflexions que l’adulte qu’elle deviendra a rédigées. À son réveil, elle trouve le document près de son lit et elle en entame la lecture. C’est là que début la deuxième partie du livre. Ce sont des réflexions sur l’amitié, l’amour de soi, les rêves, les droits que l’on est responsables de s’octroyer, etc. La troisième partie présente quelques exercices d’introspection, d’écriture et de créativité, ayant pour objectif d’amener la jeune fille à s’autodéfinir à partir d’elle-même et non à partir de valorisations extérieures.

Le principe du livre est génial et j’étais enthousiaste à l’idée de faire cette lecture. Dès le début, on constate que l’auteure est également intervenante et aborde les bons sujets pour amorcer une introspection nécessaire à la construction d’une saine estime de soi. Cependant, les sujets ne sont pas suffisamment explicités ni décortiqués pour la clientèle adolescente. D’ailleurs, il aurait été plus heureux d’ajouter des exemples plus concrets des concepts qui sont souvent trop abstraits pour une jeune fille de 12 ans. À cet âge, il y a encore plusieurs notions à intégrer et les exemples collés à leur vécu sont le meilleur moyen de les rejoindre. J’aurais également souhaité trouver des stratégies de résolution de problème, puisque c’est un élément qui aide grandement à améliorer l’estime de soi. Quant au format, il aurait été souhaitable qu’il ait été réellement un cahier, question d’avoir plus d’espace pour écrire, gribouiller et laisser tout l’espace à la créativité.

Somme toute, les thématiques sont pertinentes, les exercices sont intéressants, les outils simples et le tout pourrait bien donner un bon coup de pouce aux plus âgées pour gérer les divers obstacles de la vie. Pour les plus jeunes, il faut davantage approfondir et illustrer les notions, les fractionner pour que l’objectif soit atteint. Sinon, la présentation en trois parties est judicieuse et facilite le cheminement de la lectrice.

Yannick Ollassa/La Bouquineuse boulimique


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire