mardi 30 avril 2013

Nos courses autour du monde : souvenirs partagés


Je ne sais pas si comme moi vous avez suivi la Course destination monde. Chez nous, c’était un rituel de regarder l’émission en famille le samedi après-midi. Au départ, en 1976, c’était la Course autour du monde qui nous rassemblait. Au fil des années, le concept a été modifié et a changé d’appellation. Lorsque j’ai eu 19 ans, j’ai voulu, avant d’entreprendre mes études universitaires, m’inscrire comme participante. Malheureusement, ce projet ne s’est jamais réalisé, mais j’ai continué à rêver de me rendre à travers le monde pour y réaliser des documentaires. C’est donc avec enthousiasme que j’ai pris connaissance de ce recueil de récits de coureurs.

Le document collige les réflexions, les photos et les anecdotes de onze coureurs. Ils révèlent également l’impact qu’a eu la course dans leur vie. Pour plusieurs, cette école à la dure a été celle qui a eu le plus d’impact dans leur vie. De nombreux coureurs ont poursuivi pour devenir réalisateur et les acquis de la course sont toujours avec eux, solides. Parce qu’il faut dire que tout cela se passait avant l’époque numérique. Seuls, ils devaient tout faire. Ils dessinaient les plans-séquences et envoyaient leurs cassettes afin que le montage soit fait à Montréal. Ils avaient peu de ressources et travaillaient avec des délais serrés.

Le cinéma québécois s’ouvre de plus en plus sur le monde. Plusieurs scénaristes émergents réalisent des films dont l’action se passe ailleurs dans le monde. Je crois que la course n’est pas étrangère ce phénomène.

Si comme moi, vous avez aimé les « Courses » ou si vous êtes curieux de savoir ce que l’on peut vivre alors qu’on se trouve seul dans un pays étranger dont on ne connaît ni la langue ni la culture pour y confectionner un reportage en une semaine, je vous recommande chaudement ce recueil.

Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire