dimanche 24 mars 2013

Blogueur d'un jour - Collaboration spéciale avec Bayard Livres Canada


Cet hiver,  Bayard Canada, en collaboration avec Livresquement boulimique, vous offrait la chance de devenir blogueur d'un jour. Vous avez été si nombreux à répondre avec enthousiasme que l'expérience sera répétée en avril. En attendant, nous vous présentons les textes produits par les blogueurs sélectionnés.





Blogueur d’un jour Ginette Drouin pour Gwydion, T1

J’ai commencé la lecture de Gwydion – Sur la route de Camelot en soirée (habituellement, je lis environ 30 minutes avant d’aller au lit), l’histoire m’a tellement accrochée que je suis allée me coucher lorsque j’ai eu terminé la lecture du livre au complet.

Ce roman est captivant. Tout au long de la lecture, j’avais toujours la curiosité de vouloir savoir ce qui allait se produire dans la vie d’Odwyn (dit Gwydion). C’est un livre rempli d’action et de suspense. Ce jeune homme possède tout un courage; que l’on parle de l’attaque de la ferme familiale, de sa recherche de l’ancien chevalier, de se rendre à Camelot et y entrer, à 2 reprises il sauve la vie de la princesse, les épreuves pour devenir écuyers, la longue route vers le nord, la confrontation avec son chevalier et pour terminer son plan de bataille pour défendre Camelot. Il faut bien avouer que pour un garçon qui s’occupait des cochons dans la ferme familiale, il a appris comment bien se défendre dans la vraie vie.

J’aime les romans qui contiennent une certaine dose d’histoire, de vrais et de réels. Ce roman fait référence à quelques notions historiques, telles que la construction des routes faites par les Romains pour faciliter leurs déplacements, l’auteur fait aussi référence aux règles de vie des jeunes écuyers qui devaient servir les chevaliers. Il est aussi question des sujets tels que Camelot, les chevaliers de la Table ronde, le roi Arthur, Merlin et le St-Graal.

Je recommande ce livre, car il m’a permis de me sortir de ma routine et m’a fait vivre une expérience littéraire merveilleuse à une époque chevaleresque.

Gwydion, tome 1 - Sur la route de Camelot, Peter Schwindt, Bayard


Ginette Drouin
Blogueuse d'un jour





Blogueur d’un jour : Julie Morin pour Juliette forever

Roméo et Juliette, vous connaissez? Cette romantique histoire d’amour écrite au seizième siècle constitue la trame narrative amoureuse de plusieurs romans, séries, films… Deux amants maudits qui désirent s’aimer pour l’éternité au périple de leur propre vie. Avec Juliette forever, il vous faudra oublier la tragédie de Shakespeare car c’est un roman contemporain que livre l’auteur.

Dans le roman de Stacey Jay, les héros de Shakespeare sont devenus immortels. On pourrait penser qu’ils « s’aimèrent et eurent beaucoup d’enfants »… Hélas, il n’en est rien. Roméo et Juliette sont voués à être ennemi pour la vie, devenu immortels pour servir les Mercenaires et les Ambassadeurs, ils doivent maintenant s’affronter, l’une représentant le bien en aidant les âmes sœurs à vivre leur amour, l’autre, représentant le mal qui cherche à les séparer.

Mélangeant histoire d’amour, fantastique, action et mondes parallèles, ce roman propose une narration au rythme soutenu. Même s’il s’agit d’un roman d’amour, la violence fait partie du récit pour assouvir une certaine vengeance sur la trahison et la manipulation que se sont livrés les deux personnages principaux au fil des siècles.  Certains personnages de la pièce de Shakespeare sont également devenus immortels pour servir la cause du bien et du mal (la nourrice de Juliette ainsi que le moine Lawrence). Le début du roman propose une intrigue complexe puisque le lecteur est immédiatement plongé dans l’action sans trop connaître les enjeux entre les Mercenaires et les Ambassadeurs. La lutte de pouvoir que se livre Roméo et Juliette ne se termine pas ici puisqu’un second tome est prévu, présentant cette fois-ci le point de vue de Roméo.

Voici une lecture pour les romantiques qui aiment l’action!

Juliette forever, Stacey Jay, Coll. Macadam, édition  Milan

Julie Morin,
blogueuse d’un jour

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire