mercredi 20 février 2013

Gel nocturne : Plus qu’une simple enquête


Ce roman nous entraine en Norvège du côté de Hamar. Tout commence par une mise à mort, puis quelques mois plus tard la police entre en scène. C’est ainsi qu’un corps, le crâne défoncé, est retrouvé en forêt. L’enquête est alors confiée au commissaire Valmann. À cela s’ajoute la découverte macabre d’un couple très en vue de la région : le mari, mort d’une balle dans la tête, la femme, les os brisés après une chute. Bien que non responsable de l’enquête, Valmann ne peut s’empêcher de chercher les causes de ce drame, voire de ce meurtre, puisqu’il connaissait ces deux victimes.

L’auteur nous plonge alors, doucement, mais surement, dans les coulisses d’un monde qui était, jusqu’alors, considéré par tous comme exemplaire. Bien qu’il s’agisse d’un roman policier, l’énigme n’est pas le sujet principal durant la première partie du livre. Elle est plutôt un prétexte pour explorer les relations interpersonnelles tant entre les policiers qu’au sein du couple formé par deux représentants de la loi. Valmann se révèle être un personnage complexe qui doit gérer son passé et réussir à s’en détacher afin de faire avancer ses recherches. Mais cette interaction entre son passé et les victimes est aussi ce qui lui permet d’appréhender le sujet sous un autre aspect et de voir des pistes là où d’autres refusent de s’aventurer.

Knut Faldbakken nous livre ainsi un récit très intéressant et où fourmillent rebondissements et réflexions. Gel nocturne vous accompagnera avec brio au cours de vos soirées de lecture, et ne l’oublions pas, il s’agit d’un très bon livre policier. L’écriture est rafraichissante, dynamique et change avec bonheur du style anglo-saxon.

Dominique de Leeuw

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire