mardi 4 décembre 2012

Des effluves d'été


Pour acheter ce livre, cliquez sur l'image

Par Yannick Ollassa/La Bouquineuse boulimique

Comme le titre le souligne, le lien entre ces cinq nouvelles est l’odeur du figuier. On s’imagine l’été en Italie, la chaleur ardente qui nous enveloppe, la lenteur, le soleil et le parfum délicat du fruit mûr qui monte…

À travers ses écrits, l’auteure explore les thèmes entourant l’amour, soit les aléas de la vie de couple, la séparation, la solitude. Et puis il y a une constante, avec l’odeur du figuier : l’Italie, la belle Italie.

On entre dans ce recueil avec Aquascura. Un couple passe ses vacances dans une petite cabane au bord de l’eau. Le lecteur est plongé dans la langueur de la saison estivale. Un bonheur auquel les amants se laisse aller jusqu’à l’invasion de fourmis, qui viennent nuire à leur quiétude.

Dans Plus chaud que braise la brûlure de la passion aura raison d’un couple qui se retrouve après 20 ans. L’intensité du rapport entre ces deux personnes sort des pages pour devenir palpable.

Fiat 500 marquera sûrement le lecteur, pour son propos, mais également pas son humour savoureux comme une pèche tiède et mûre fraîchement cueillie. C’est le plus court texte et c’est dommage, car on en aurait voulu plus.

Simonetta Greggio a une sublime plume, d’une douce poésie. L’espace du temps que dure la lecture, on est littéralement transporté en Italie sous les chauds rayons du soleil. Il ressort de ses nouvelles une envie de saisir le moment, de se laisser aller à l’amour et de profiter de ses suavités. À consommer lentement, pour en apprécier toute la saveur.

L’odeur du figuier
Simonetta Greggio
Le livre de Poche
10,95 $/6,10 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire