jeudi 18 octobre 2012

Quand les guêpes se taisent : le charme de la vie


Stéphanie Pelletier présente cet automne 14 nouvelles où elle aborde les thèmes universels de la vie et de la mort.

L’auteure, par sa plume, fait appel à tous nos sens et nous amène dans diverses réalités. On voudrait que chacun de ses textes se transforme en roman. Ils sont absolument incroyables, magnifiques et si uniques.

Ses phrases sont simples, s’emboitent parfaitement afin de créer une histoire en si peu de temps et nous remplir d’émotions. Certains tableaux sont à peine plus longs qu’une page. Je n’ai jamais lu de nouvelles si courtes et ce détail m’a échappée à ma première lecture. Je n’ai pas pu m’empêcher de les savourer une deuxième fois et je veux encore les relire.

L’auteure inclut aussi de façon admirable le vocabulaire québécois à ses histoires. Ce petit recueil est une sorte d’hymne au Québec, à ses habitants et à un moment de leur vie. Ses personnages principaux ont tous les âges, mais sont majoritairement féminins.
Voici un extrait qui démontre bien le style et le ton de l’écrivaine.

« Ta façon de te vêtir ne jurait pas avec la nature. Tu uses tes habits si longtemps qu’ils ont l’air de faire partie de toi. Ils deviennent presque organiques. Te suivre était réconfortant. Tu étais mon père et tu existais. Ta vie donnait du sens à la mienne. »  

C’est le premier recueil de Stéphanie Pelletier. J’attends impatiemment le second…  Un livre à lire et à offrir absolument!

Quand les guêpes se taisent
Stéphanie Pelletier
Leméac
16,95 $

Par Karin Boyer

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire