mercredi 19 septembre 2012

Un deuxième tome peu moins sanglant que le premier, mais tout aussi prenant !

Par Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


Le 23 août dernier paraissait le deuxième tome de la série Malphas de Patrick Senécal. À l’instar du premier tome, le cas des casiers carnassiers, on retrouve des phénomènes inexplicables qui seraient dus à la sorcellerie ou magie noire. Mais qui en est à l’origine? Pourquoi?

C’est un deuxième tome un peu moins sanglant que le premier, mais tout aussi prenant, dans lequel on retrouve Julien Sarkozy et la bande d’hurluberlus de professeurs du Cégep de Saint-Trailoin. On reprend leurs mésaventures trois semaines après la conclusion des événements du tome 1. La vie semble de retour à la normale. Enfin, la normale pour le Cégep Malphas! Les cours reprennent et un nouvel enseignant pour le moins étrange fait son entrée en scène. Celui-ci, tout zélé qu’il est, décide de mettre sur pied un club de lecture, dont les rencontrer auront lieu dans le local 1814 fraîchement rénové, mais empestant plus que le reste du bâtiment. Banal, vous me direz? Jamais rien n’est banal dans cette institution. Des phénomènes étranges se passent chaque semaine dans ce local, lorsqu’un membre du club fait la lecture d’un extrait de livre. Pire encore, après leur lecture, ils changent, deviennent plus sombres, inquiétants…

On adore l’humour toujours aussi décapant de Sarkozy, obsédé par l’idée de faire la lumière sur ce dont il a été témoin et victime à Malphas. Ah! oui, il est aussi obsédé par le sexe, bien sûr! Quant aux personnages, ils sont toujours aussi savoureux! Quelle bande d’hurluberlus! Leurs réactions sont parfois déroutantes, mais toujours exquises. Par ailleurs, l’intégration du club de lecture, autour duquel tourne plus précisément l’intrigue - toujours menée de main de maître - de ce tome, est une fort bonne idée. Elle met en vitrine des œuvres de Vian, Gary, Zola, etc. Qui sait, ça donnera peut-être envie à quelques-uns de les découvrir? 

L’auteur fait quelques petits clins d’œil, ne se limitant pas à se moquer du monde collégial, mais il écorche également le secteur Information de Québécor et se rit des jeux télévisés, notamment. Le style est toujours incisif, même dans l’humour. C’est d’ailleurs ce qu’on aime. 

On nous annonçait, il y a quelque temps que Senécal allait écrire autre chose que ce qu’on avait connu de lui. Finalement, il ne s’éloigne pas tant que ça de l’horreur et du sexe, qui sont ses sujets de prédilection, il les aborde tout simplement différemment. Avec humour et… légèreté, si je puis dire (on parle quand même de Patrick Senécal!). Cette modification devrait être appréciée de ceux qui ont trouvé qu’il était devenu trop hard avec Hell.com. Elle lui permettra également d’aller chercher un lectorat plus étendu.

Bref, un livre captivant!

Pour voir mon appréciation du premier tome : 



Malphas
2. Torture, luxure et lecture
Patrick Senécal
Alire
Papier : 29,95 $ / 22,50 €
Numérique : 16,99 $ / 14,99 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire