jeudi 27 septembre 2012

Les héros, ça s'trompe jamais : un roman-feuilleton de Marie Potvin


Par Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Marie Potvin nous présente un mélange de soap américain et de Harlequin modernisé et québécisé. Un vrai roman d’amour.

Les héros, ça s’trompe jamais ! C’est l’histoire des trois frères Grondin et des femmes qui les entourent. L’ainé, Maxime c’est le mec parfait, un beau brun ténébreux, copropriétaire d’une florissante entreprise, attentionné, etc. Le genre qui n’a jamais voulu s’engager sérieusement. Ça, c’est avant d’être frappé par un coup de foudre. Malgré ses efforts pour y résister, il devient gaga devant la ravissante Bernise. Celle-ci, sensible à son charme, lutte toutefois pour ne pas succomber à ses avances, refusant de croire qu’il puisse s’intéresser à elle, qu’il a laissé tomber sa recherche de conquêtes. Obnubilée par ses anciennes blessures, la belle mettra l’attirance de Max à rude épreuve.

Il y a ensuite Philippe, veuf et père monoparental de la jeune Dorothée. Centré sur son travail et sa fille, il a peu de place pour le plaisir et l’amour depuis que sa femme est décédée. Il ne paraît pas prêt à tenter l’aventure du couple à nouveau. À moins que…


Finalement, il y a Sylvain, le cadet des frères, qui est aussi le plus vulnérable. Il est marié et semble avoir une vie parfaite. Jusqu’à ce qu’il tombe amoureux d’une nouvelle employée. Lui retournera-t-elle ses sentiments?

Pour l’originalité du schéma de fond, on en convient, on repassera! Et l’auteure le sait très bien. Cependant, pour les amatrices de roman d’amour, c’est une série à ne pas rater. Le format court est fort agréable. Il a le bénéfice de nous faire vivre un épisode de la vie des personnages. Tel un feuilleton télé, on y va à petite dose. En ces temps où tout roule vite, la formule est gagnante. Puis rien n’empêche de se taper les six les uns à la suite des autres. Et c’est souvent ce que l’on finit par faire, puisque l’auteure nous laisse sur un suspense à la fin de chaque livre. Tout à fait comme dans les soaps. Et ça marche, on est curieux de savoir ce qui va arriver ensuite!


Je ne suis généralement pas friande de Harlequins, quoique j’avoue et assume en avoir lu dans ma jeunesse. Je ne suis pas une adepte de films de filles, de romantisme, et tout le tralala. Cependant, Marie Potvin a réussi à susciter mon intérêt. Au fur et à mesure que les épisodes se succédaient, j’étais de plus en plus accrochée. De plus, on sent la progression dans l’écriture de l’auteure. Elle la peaufine d’histoire en histoire, pour arriver à une fluidité agréable.


Résolument québécois, près de nous. Tant dans ses références que dans sa langue, la série Les héros, ça s’trompe jamais plaira assurément aux amatrices de littérature romantique.

Les héros, ça s’trompe jamais
Marie Potvin
NumerikLivre
Premier épisode gratuit
1,99$ ou 0,99 € par épisode




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire