vendredi 28 septembre 2012

Les doigts croisés

Par Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique


Les doigts croisés, c’est un chauffeur de corbillard intensément amoureux de la vie et follement épris de Suzie, cette femme dont les courbes le rendent fou, au point qu’il les photographie sans cesse. C’est le quotidien, la lumière, l’espoir, la mort. C’est l’histoire d’un homme qui profite de chaque instant, sans se presser, le présent est tout ce qui existe. Pourquoi s’inquièterait-il de la mort, puisqu’elle viendra un jour, inévitablement? En attendant, il y a l’amour. L’ivresse du sentiment. Jusqu’à ce que…

À la lecture des premières pages du roman, on se dit «Wow! Ce gars est d’un optimisme inébranlable»! Quelle bouffée de fraîcheur dans le cynisme ambiant! En effet, l’homme qui se définit comme « anthropologue de l’âme », est un grand passionné. De la vie et de Suzie. Adepte de l’idéologie : « La mort fait partie de la vie, pourquoi la combattre ? », il prend le temps de profiter de chaque moment, d’aimer à fond plutôt que de se dépêcher à vivre le plus de choses, le plus rapidement possible, car, sait-on jamais, peut-être que demain sera son tour. Le tout donne lieu à des passages poétiques et philosophiques où le discours gravite autour de la notion temporelle. Comment file-t-il ou pas, à quoi l’emploie-t-on, pourquoi court-on après?

Jocelyn Lanouette a un sens de l’humour particulier, jouant avec les mots. Son écriture est soignée, à la fois sympathique et touchante où le plus important se situe dans les silences. On découvre, au fil de ses activités quotidiennes, son amour profond, intarissable pour Suzie. Ce lien si puissant qui n’a rien à voir avec la dépendance, mais qui est le fruit d’une attirance viscérale pour un autre individu. L’amour dans sa plus pure expression.

Quelle surprise que ce délicieux roman! Une éloquente illustration du fait que, quoi que l’on fasse, quelle que soit la façon dont on choisit de mener notre existence, la conclusion en est la même. Un de mes titres préférés cet automne.


Les doigts croisés
Jocelyn Lanouette
XYZ Éditeur
Papier : 20 $
Numérique : 14,99 $

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire