mercredi 26 septembre 2012

Je me souviens : La troisième enquête de Victor Lessard


Par Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Deux cadavres découverts l’un après l’autre. Un itinérant se suicide en sautant dans le vide après avoir laissé derrière lui deux portefeuilles. Pas n’importe lesquels. Ils appartiennent aux deux premières victimes de meurtre de l’enquête de Lessard et Taillon. Ainsi démarre l’intrigue fort complexe qui relie cet itinérant, le FLQ et les enlèvements de James Richard Cross et de Pierre Laporte, un complot pour assassiner le président Kennedy et des expériences menées par la CIA dans les années ‘60 à l’Université McGill sur la mémoire humaine et comment l’effacer. Gros programme!

La rédaction en très courts chapitres permet de dynamiser le texte. Ma réserve principale, c’est la longueur de l’histoire. Toutefois, son rythme, sans être effréné, est constant. Il est difficile de faire enlevant sur 640 pages, quand même! Bien sûr, une intrigue comportant ce niveau de complexité ne se développe pas en 200 pages. Mais il y a tout de même quelques petites longueurs, notamment, le passage du party de Noël. Hormis cela, je dois dire que la plume de Michaud est acérée, chaque mot pesé. Il prend bien le temps de placer ses personnages et les éléments de l’intrigue. La grande force de Martin Michaud la construction des personnages. Ses analyses psychologiques sont poussées, de sorte que l’on s’accroche encore plus à l’histoire. Autre qualité, son sens du synchronisme. Les indices sont dévoilés au bon endroit, au bon moment, par la bonne personne.

Dans cette nouvelle enquête de Victor Lessard, l’auteur évoque le besoin de la société québécoise de définir et d’asseoir son identité. Un sujet qui, ma foi, est d’une importance imminente et particulièrement pertinent en ce moment. Plusieurs personnages doivent également trouver la réponse à cette question “Qui suis-je?” La lecture peut être l’occasion de se poser cette même question, pour soi-même ainsi que pour la société dans laquelle on vit.

Un opus qui confirme la place de Martin Michaud au sommet des auteurs de polars québécois.

Je me souviens
Martin Michaud
Les Éditions Géolette
26,95 $

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire