mardi 28 août 2012

Un essai passionné sur l'indépendance du Québec


Par Yannick Ollassa / La Bouquineuse boulimique

Sous la direction de Catherine Fillion-Lauzière, avocate spécialisée en droit international et en politique internationale, vingt-huit citoyens de la belle province, pour qui l’indépendance du Québec est le moyen de gagner cette lutte pour préserver la culture et la langue qui nous différencient du reste du pays, signent cet essai.

Nous vivons certes une période d’instabilité politique, économique, bref, sociale. Qu’il soit question de constitution canadienne, d’impôts, de taxes, de corruption, de crise économique ou d’augmentation des frais de scolarité, depuis des années, des insatisfactions se font sentir. Les Québécois s’interrogent sur leur avenir. La nécessité d’un changement pour améliorer la situation est une évidence pour la population entière. Une des avenues considérées par certains est de réaliser l’indépendance du Québec.

Ralliés autour de ce thème, les vingt-huit Québécois, artistes, politiques et citoyens expriment leur vision de l’indépendance à travers des textes très différents. On y trouve des écrits très touchants alors que d’autres nous font sourire. Puis il y a ceux qui nous présentent des argumentaires, ma foi, assez pertinents.

Plusieurs font le rapprochement entre le Québec dans le Canada comme le cheminement d’un individu qui doit un jour devenir adulte, laisser ses parents et s’assumer. D’ailleurs, la notion « d’assumer qui nous sommes » est comme un leitmotiv. D’autre part, on sent dans plusieurs extraits le ras-le-bol du statu quo, qu’on nous exhorte à quitter.  

Notre indépendance fait réfléchir tant du point de vue social que sur le plan personnel. L’ensemble est plus riche que je ne l’aurais cru au départ. La diversité assure une complémentarité, tant dans l’essai que dans la société, comme certains le soulignent. L’amalgame entre les analyses politiques, sociologiques et les textes littéraires aurait pu être malheureux. On aurait pu se sentir perdu. Cependant, ce n’est pas du tout l’effet que provoqué. L’alternance permet de digérer, de cogiter à tout cela. D’ailleurs, ce n’est pas le type d’ouvrage que l’on gagne à lire d’une traite. Il est préférable d’y aller un à la fois, tranquillement.

La sortie de ce livre tombe à point, en cette période électorale. Il s’agit bien sûr d’un essai partisan, toutefois, quelles que soient nos convictions ou allégeances politiques, la lecture est digne d’intérêt et ne laisse personne indifférent. La passion qui s’en dégage est inspirante.


Auteurs : Yann Perreau, Emmanuel Bilodeau, Geneviève Rochette, Ghislain Taschereau, Guillaume Wagner, Serge Bonin, Maxime Le Flaguais, Hubert Lemire, Catherine Dorion, David Goudreault, Nic Payne, Amélie Prévost. Louise Beaudoin, Françoise David, Emilie Guimond-Bélanger, Maria Mourani, Jean-Martin Aussant, Maka Kotto, Pierre Curzi.: Joannie Dupuis, Jonathan Thuot, Tania Longpré, Justine Patenaude, Yanek Lauzière-Fillion, Kathleen Gurrie, Simon-Pierre Savard-Tremblay,Robert McKenzie.


Appréciation : *** 1/2 

Notre indépendance
Collectif sous la direction 
de Catherine Fillion-Lauzière
Stanké
Papier : 24, 95 $
Numérique : 17,99 $

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire