lundi 20 août 2012

Le douloureux chemin de l'indépendance




Par Dominique de Leeuw

Le premier livre de Jean-Michel David est on ne peut plus d’actualité en cette période électorale. En effet, nous nous préparons à élire un nouveau premier ministre et, comme chacun le sait, la question de l’indépendance du Québec est toujours plus présente en toile de fond à cet instant précis.

Comme vous l’aurez deviné, ce livre, qui se déroule de juin à juillet 2014, nous parle d’une façon très réaliste de la mise en place de l’indépendance. Il est composé de trois parties. Dans la première  nous assistons à la présentation des  personnages et de leurs influences sur les événements qui mènent jusqu’au référendum. C’est la plus volumineuse. L’auteur met en scène tant des personnes de tous les jours qui voient leur destin soudainement changé, je pense, par exemple, à un sans-abri, Benny, qui passe de l’ombre à la célébrité et plus, que des acteurs politiques et gouvernementaux. Le détail des caractères, leur profondeur et leur complexité les rendent réalistes et humains, chacun devant faire des choix relativement à sa conscience et à ses convictions. Les implications du choix référendaire, ainsi que les racines qui le portent, sont expliquées au fils des pages, ce qui permet au lecteur de s’interroger lui-même sur ses convictions.

La seconde partie, la plus courte, est simplement le résultat, ou plutôt, l’exécution de tout ce qui a été préparé dans la première. C’est un passage violent qui laisse sans souffle et qui prépare l’arrivée de la troisième partie que l’on pourrait comparer à la réaction suite à l’état de choc.

Si je devais mettre une image sur le déroulement de l’histoire, je dirais que la première partie correspond à celle d’un pêcheur qui prépare sa ligne et la met à l’eau jusqu’à ce le bouchon se mette à bouger. La deuxième est le petit coup brutal, mais précis, qui permet de faire pénétrer l’hameçon de force dans la chair du poisson, et la troisième est le combat qui se déroule entre les deux; un rapport de force injuste, mais qui ne se solde pas toujours par la victoire du plus puissant.

L’écriture de Jean-Michel David est fluide, précise et aucunement surchargée. La façon dont sont construits les chapitres donne l’impression d’assister aux événements tout en ayant à la fin une petite phrase donnant une idée de ce qui va se passer ensuite. Il est à noter que plus la lecture avance, moins il est aisé de le mettre de côté pour faire autre chose, alors prévoyez du temps! Après avoir lu ce premier roman, je me demande ce que Jean-Michel David va bien pouvoir nous écrire ensuite. Sachant qu'un écrivain s’améliore généralement de roman en roman, j’ai bien hâte de lire ses prochaines histoires.

Appréciation : *** ¾

Voir Québec et mourir
Jean-Michel David
Hurtubise
Papier : 32,95 $
Numérique : 24,99 $

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire