lundi 18 juin 2012

Le besoin d'appartenance exploré à mots cachés dans Le fantôme d'Anya

La courte échelle présente la traduction du roman graphique de Vera Brogsol, qui a connu beaucoup de succès aux États-Unis.

Anya, originaire de Russie, vit aux États-Unis depuis plusieurs années. Isolée, elle a du mal à se faire des amis. Elle se trouve grosse, malgré une perte de poids, différente en tout, bien qu’elle ait perdu son accent russe. Elle se voit toujours comme l’immigrante russe, boulotte, une simple étrangère.

Un jour où elle passe dans un parc, elle tombe dans un puits. C’est là qu’elle rencontre… un squelette humain et son fantôme. Emily. Après avoir passé la nuit dans le puits, des passants portent secours à Anya et la libèrent de son donjon. À sa surprise, Emily a glissé un de ses os dans le sac d’Anya, ce qui lui a permis de quitter le puits et de suivre sa « nouvelle amie ». Elles deviennent suffisamment proches pour qu’Anya cherche à faire enquête sur sa mort afin que l’affaire soit réglée et qu’Emily soit libérée.

Or, au fil du temps, Anya comprend qu’Emily lui a caché des choses et que ce qu’elle lui a raconté n’est peut-être pas tout à fait la vérité. Elle en vient à se demander si elles sont vraiment amies ou si Emily l’utilise à des fins autres que celles prétendues.

D’une façon légère, mais non moins efficace, Vera Brogsol aborde de très nombreux sujets, tant généraux que spécifiques. Ils vont de la difficulté de se sentir différent, de se sentir rejeté, de l’amitié, de la trahison et de la mort (thèmes universels), à la difficulté de s’intégrer dans une nouvelle société. Difficulté qui mène souvent les nouveaux arrivants à une adaptation difficile, voire une suradaptation, ainsi qu’au rejet des éléments culturels qui les différencient. Le tout est abordé avec humour de même qu'une simplicité étonnante et rafraîchissante. Elle y parle également, sans jamais que ce soit nommé, de l'irrépressible besoin d'éprouver un sentiment d'appartenance, du besoin d'être accepté, de trouver sa place dans son univers. Besoin dont les tentatives de satisfaction passent parfois par de mauvaises décisions, dont on doit gérer les conséquences.
Une lecture rapide, agrémentée de belles images et de matière à réflexion.  

Mon appréciation : *** ½

Le fantôme d’Anya
Vera Brosgol
La courte échelle
24.95$
12 ans et plus


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire