lundi 5 mars 2012

Avoir l'infaillible courage de ses convictions

Kinh Tam désire ardemment entrer au monastère Dharma Cloud. Malheureusement, cela lui est impossible, car elle est une femme et que cela leur est interdit. Après un mariage raté, elle est plus résolue que jamais d’accomplir la mission pour laquelle elle se sent appelée. Elle se fait donc passer pour un homme et commence son étude au monastère. Après quelque temps de dévotion sans faille, la fille d’une riche famille du village l’accuse d’être le père de son enfant à venir.

Le novice est une petite histoire bien sympathique, basée sur une légende vieille de plusieurs centaines d’années. À la suite de celle-ci sont présentés trois textes qui en expliquent un peu plus sur Kinh Tam et sur les principes bouddhistes qui sont sous-tendus. Appuyé sur ces principes, Thich Nhat Hanh illustre comment Kinh Tam fait face à l’adversité avec compassion, amour, pardon. Le style d’écriture est épuré, limpide à la portée de tous. Il n’y a qu’un court passage vers la fin qui est un peu long. Certaines descriptions qui y sont faites sont superflues. Quant aux ajouts, on a le choix de les consulter ou pas.

Le personnage de Kinh Tam est inspirant par son courage et sa détermination. On apprend ou dépoussière plusieurs leçons, sortant de cette lecture motivé et paisible à la fois. Un livre rafraîchissant et revigorant.  

Le novice
Thich Nhat Hanh
Le Jour
Février 2012

Mon appréciation : ***


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire