mardi 3 janvier 2012

La vie de rêve?


Stiletto blues à Holywood
Lauren Weisberger
Pocket
509 pages
Décembre 2011
ISBN : 9782266216531


Le dernier livre de l’auteure du roman Le diable s’habille en Prada met en scène Brooke Alter, une nutritionniste mariée à Julian Alter, un musicien qui aspire à devenir une vedette du rock. On la suit alors qu’elle tente de gérer la soudaine notoriété de son époux, ainsi que son nouveau rythme de vie. On peine avec elle dans son adaptation tant au niveau des horaires de travail qui ne concordent pas que devant sa difficulté à faire face aux rumeurs qui entourent Julian, particulièrement parce que certaines  peut-être ne sont pas tout à fait fausses.

On peut aisément s’imaginer la complexité générée par le fait d’apprivoiser la popularité subite de son mari. Elle désire conserver son emploi, mais également soutenir son conjoint dans ses ambitions. Par contre, comment concilier le tout et garder son couple intact ? L’auteure permet à la lectrice de constater que la vie des célébrités n’est pas nécessairement aussi rose qu’ils ne l’auraient cru.

De façon générale, le livre est bien écrit. Les personnages sont bien cernés, tant en surface que dans leurs tiraillements profonds. On se sent aspiré par l’histoire jusqu’à un certain point. En effet, il y a quelques longueurs lors de la description de la vie professionnelle de Brooke. Bien sûr, cela permet de constater à quel point elle est dévouée à la cause, la solidité de ses valeurs, mais c’était tout de même un peu trop.

Par ailleurs, le rythme est bien différent de celui des autres livres de l’auteur. Il est beaucoup plus lent et les présents personnages ont moins de mordant que les précédents, ce qui est un peu dommage, car c’était un élément intéressant. Cela dit, j’ai beaucoup apprécié la fraicheur de Brooke et son côté madame Tout-le-Monde, qui favorise l’identification au personnage.

Mon appréciation : *** ½


2 commentaires:

  1. bonjour et bonne année
    je découvre ton blogue mais j'y reviendrai
    pour ma part, après l'avoir longtemps lorgné dans les librairies, je n'ai pas réussi à finir ce gros pavé, non que ce soit mal écrit, mais effectivement pas même envie de connaître la fin ce qui généralement pousse le lecteur à lire jusqu'au dernier mot !

    RépondreSupprimer
  2. Bonne année également!

    Ça arrive parfois. Des fois c'est une question de moment, d'autres fois c'est simplement une question d'intérêt qui n'y est pas. Bref, je crois que c'est un bon livre, mais évidemment il peut ne pas plaire à tous.

    Merci de ton commentaire et au plaisir!

    RépondreSupprimer