lundi 5 décembre 2011

Quand le talent déserte


Le rabaissement

Philip Roth

Gallimard

122 pages

Novembre 2011

ISBN : 978-2-07-012616-3





C’est le troisième livre de la série Nemesis, qui est constituée de courts romans, dont les deux premiers titres étaient Un homme et Indignation. Le rabaissement s’attarde aux thèmes chers à l’auteur, c’est-à-dire la vieillesse et l’amour.

Grand acteur de renom, Simon Axler souffre d’une dépression causée par la conviction qu’il a que son talent n’est plus. Durant son séjour en psychiatrie, son épouse le quitte. Il décide donc de se cloitrer et d’attendre la fin, refusant tout rôle offert, tout contact avec l’extérieur. C’est alors que réapparait dans sa vie la fille d’un couple d’amis avec qui il a travaillé, jadis. La femme de quarante ans, lesbienne affirmée depuis plus de dix-sept ans, devient son amante. Cette relation pulsionnelle, dans laquelle il se plonge non sans avoir hésité quelque peu, lui redonne espoir. Mais celui-ci sera éphémère et Axler sombre à nouveau dans la pénombre.

Fidèle à lui-même, Roth offre un roman sombre sur la difficulté à vieillir.Comme plusieurs de ses romans, on est ici au coeur des tourments, de la noirceur. Cette brève histoire bouscule par moment, mais surtout elle force la remise en question sur l’obsession, la vengeance, la sexualité, la solitude, la dépression et les idéations suicidaires. L’écriture est vive, les propos sont cyniques et perçants. Roth ne passe pas par quatre chemins pour exposer la souffrance liée au lent déclin de l’individu, et il le fait d’une manière honnête. Que l’on aime son style ou non, on ne peut nier qu’il sait rendre la détresse de façon brillante.


Mon appréciation : *** ½ 

3 commentaires: