samedi 12 novembre 2011

Une lecture percutante de réalisme


Sans antécédents

Sophie Bérubé

Les Éditions Goélettes

320 pages

ISBN : 978-2-89690-106-7



La première fois qu’il a posé les yeux sur Roxanne, Thomas savait qu’il voulait la rendre heureuse et lui faire beaucoup d’enfants. Pour Roxanne, le déclic ne fut pas si rapide, mais il se fit. Dès le lendemain de leur première nuit, il lui avait assuré « Je suis là pour rester ». Bien que cela lui semblait un peu précipité, elle ne put résister et se laissa aller à cette déferlante d’amour. Malgré la soudaineté de celle-ci et les différences qui les séparaient. Thomas était libraire, slammeur, fêtard un peu rebelle et n’avait jamais eu de liaison sérieuse. Roxanne, elle, était une ambitieuse avocate, conventionnelle, dont la vie était réglée au quart de tour. Les contraires s’attirent, dit-on. Certes, puisque des unions dont les partenaires sont différents, on en connaît tous.

Avec Sans antécédents, Sophie Bérubé jette un regard perçant sur les rapports homme — femme. Ceux-ci sont un terreau propice à l’intensification de la dépendance affective, particulièrement lors de la passion du début, où l’autre peut facilement devenir le centre de notre attention, où le désir de fusion est si grand. Au fur et à mesure que le couple progresse, on assiste à l’actualisation de schémas relationnels. Trop souvent, on retrouve de la manipulation, voire dans certains cas, de la violence, quelle soit psychologique, physique, sexuelle, etc. Chaque individu arrive dans l’aventure avec tout un bagage originaire d’interactions passées. Qu’il soit issu des influences parentales, d’amitiés ou d’amours précédents, il intervient dans la nouvelle relation. Des ajustements s’avèrent donc nécessaires afin de permettre au couple de trouver son fonctionnement optimal. Par contre, ce n’est pas sans heurts, parfois mineurs, d’autres fois majeurs.   

L’histoire se décline en quatre sections. Celle de Thomas, celle de Roxanne, un rapport et l’épilogue. Les deux plus grosses parties étant bien sûr partagées entre les deux personnages principaux. Un des points forts du roman de Sophie Bérubé est la justesse avec laquelle est relatée la différence entre les amoureux. Thomas nous parle plus du corps de sa douce, de sexe et de ses besoins de liberté. Pour sa part, Roxanne aborde beaucoup plus les questions de sentiments et de l’importance de ses interactions avec les autres. L'auteur a pris soin d'ajuster le langage selon le personnage. Également, à plusieurs moments, on est époustouflé de voir à quel point leurs perceptions des évènements peuvent diverger.

Le suspense tient le lecteur intéressé du début à la fin. L’écriture de Sophie Bérubé est fluide, solide et serrée. L’analyse psychologique est d’une finesse et d’une sensibilité parfaites, dans tous les détails. L'auteure cerne de façon majestueuse la complexité de la maladie mentale de même que les rouages de la violence. On entre dans l’univers intime des personnages et ce que l’on constate est troublant. De nombreux aspects de ce qu’ils vivent ne nous sont pas si étrangers. On est confronté au réalisme de ce qu’on lit. Il pourrait s’agir de n’importe qui d’entre nous.
Les échos de l’histoire nous habitent longtemps après que l’on ait déposé le livre.

Sans antécédents est le premier roman de Sophie Bérubé.


Mon appréciation : ****

6 commentaires:

  1. Tes analyses de livres sont vraiment bonnes, merci pour le sérieux que tu y mets.

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup! Je suis heureuse que vous appréciez mon travail.

    RépondreSupprimer
  3. Tu donnes envie de le lire !
    Très joli blog, en passant :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est une lecture essentielle, à mon avis. Merci pour ce compliment, qui me fait un immense plaisir! :-) Le tien est fort agréable également!

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour les bonnes analyses, ça comble mes vacances, j'ai lu d'un seul trait "sans précédent" , Tout le monde devrait lire ce livre. EXCELLENT!

    RépondreSupprimer
  6. C'est un plaisir de partager mes impressions et de faire connaître de nouveaux auteurs, de nouveaux ouvrages. Je suis d'accord, quel que soit le sexe, c'est une lecture incontournable.

    RépondreSupprimer