jeudi 22 septembre 2011

La guigne!

La vie épicée de Charlotte Lavigne, tome 1

Piment de Cayenne et pouding chômeur

Nathalie Roy

Libre Expression

384 pages

Septembre 2011

ISBN : 978-2-7648-0591-6

http://www.edlibreexpression.com/Vie-epicee-Charlotte-Lavigne-tome-1/Nathalie-Roy/livre/9782764805916

La recherchiste télé Charlotte Lavigne pourrait très bien s’appeler Charlotte La Guigne, expression française qui signifie malchance. Éternelle gaffeuse, elle se trouve dans diverses situations plus loufoques les unes que les autres. Avide d’amour et de perfection, elle dépense de folles sommes pour des trucs rares, recherchés afin d’épater la galerie. Comme cette dinde importée de Normandie. Non, mais, qui importe une dinde pour un repas? C’est un beau clin d’œil à la société de consommation et la quête de statut par la possession et les performances impeccables. Mais le problème, c’est que celles de Charlotte ne le sont pas toujours. Au travail, cela se passe plutôt bien et elle pourrait très bien atteindre son objectif de devenir animatrice télé. C’est dans le reste de sa vie que ça craint un peu…

Pour épater la galerie, Charlotte, qui adore cuisiner, n’hésite pas à tenter de relever des défis pratiquement impossibles. Elle en fait plus que le client en demande et se plante presque à tous coups. On se bidonne des malheurs prévisibles de Charlotte. On se dit, ben voyons! Pourquoi fait-elle ça!? Et on en rit lorsque cela arrive. Elle est d’une naïveté, par moment!

Les personnages sont un peu typés notamment Roxane, l’animatrice télé qui se prend pour une diva et Ugo le meilleur ami homosexuel que toute fille doit avoir, en tout cas selon un nombre impressionnant d’ouvrages de chick lit (je ne suis tellement pas branchée, je n’ai pas un pareil accessoire). Quoi qu’il en soit, ils conviennent tout à fait au ton du livre. Il y a également Aïcha la belle Tunisienne et meilleure amie, et Maximilien l’irrésistible diplomate français et chum parfait… ou presque. Et que penser de Charlotte, attachante par sa naïveté et son côté fleur bleue, souvent hilarante dans sa paranoïa et ses traits obsessifs-compulsifs, ou encore énervante en raison de sa tendance à être envahissante et excessive. On dirait une vraie caricature! Mais, on connaît tous une Charlotte, n’est-ce pas?

Le roman est tout ce qu’on attend d’un bouquin du genre. Le ton est vif et tout en humour. Les personnages sont charmants, réalistes, bien construits. Le rythme est approprié et constant. À peine une petite longueur (si peu). Les anecdotes sont savoureuses et on s’amuse follement toute la lecture durant.

C’est un livre frais, divertissant qui saura plaire à toutes les amatrices de chick lit. Vivement le deuxième tome.

Mon appréciation : ****


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire