lundi 25 juillet 2011

Une belle conclusion a une excellente trilogie


Éléonore 3. La fin des reproches

Nadia Lakhdari King

Les Éditions Goélette

376 pages

ISBN : 978-2-89638-911-7

http://www.editionsgoelette.com/1474-livre-romans-romans-eleonore-la-fin-des-reproches.html?s=nouveau

http://www.facebook.com/NadiaLakhdariKing


Les aventures des ambitieuses Éléonore, Yasmina et Allegra se poursuivent dans ce troisième tome de la trilogie d’Éléonore. Elles sont maintenant à l’aube de la trentaine avec des préoccupations propres aux femmes de leur génération, soit la poursuite d’idéaux professionnels et relationnels. La conciliation de ceux-ci est-elle possible? Si oui, à quel prix peuvent-ils l’être? Est-il nécessaire de faire moult concessions pour allier vie affective et familiale réussie avec une vie professionnelle florissante en défis et en accomplissements?

Certes, cela ne constitue pas une mince affaire. Combien ont eu l’impression de devoir faire une croix sur l’un ou l’autre de ces domaines. Certaines femmes ont tenté de relever le défi de réussir les deux sans compromis. Plusieurs d’entre elles ont payé le prix, mais est-ce le sort réservé à toutes? Allegra aura-t-elle réussi à trouver un équilibre lui permettant de maintenir une bonne santé physique et mentale? Qu’adviendra-t-il d’Éléonore et Malik? Quant à Yasmina réussira-t-elle à décrocher son doctorat et revenir vivre à Montréal auprès de sa très chère famille? Autant de questions se posent dans ce dernier tome où Nadia Lakhdari King fait beaucoup voyager les personnages. À travers ceux-ci, la lectrice se promène de Montréal à Dapaong au Togo, en passant par Paris, Bali, l’Italie, l’Australie, et j’en passe. Cela ne sera pas sans plaire aux aventurières de même qu’à celles qui le sont moins. Une envie de voyager est née chez plusieurs lectrices, d’ailleurs.

L’écriture de Nadia Lakhdari King, tout comme ses personnages, a gagné en maturité et on ne sent plus d’hésitation dans la rédaction. Sa plume est solide, confiante. La facture du livre est simple, sans prétention et fort agréable, tout comme son auteure. Certains livres de Chick lit poussent parfois le bouchon un peu trop loin et font un peu trop dans le mélodrame ou encore dans un humour tellement gros qu’il en est lassant, ce qui n’est pas du tout le cas ici.

Un roman qui, avec un ton léger, pose des questions sur les notions de réussite, de concession et d’indépendance féminine. C’est d’ailleurs ce ton qui permet à la lectrice de se questionner sur ses propres définitions de ce qu’elle considère une vie réussie en tant que femme.

Cette lecture s’avère très agréable et saura plaire à toutes. Je vous recommande fortement cette trilogie.

Mon appréciation : ****

Tomes précédents :

Éléonore 1. Le quartier de l’orgueil

Éléonore 2. Les détours nécessaires


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire