mardi 5 avril 2011

Les modèles de l'amour - De bien tristes modèles...

Les modèles de l’amour

Grégory Lemay

[Héliotrope]

165 pages


Les vies d’un jeune et beau couple offrant des spectacles érotiques à domicile et celle d'un de leurs clients se croisent dans le quatrième roman de Grégory Lemay. Sous les thèmes qu’il affectionne, soit l’amour et le désamour, il nous présente l’histoire de ce jeune homme qui habite dans le sous-sol de sa grand-mère.

Dès le début de la lecture, certains éléments de son discours indiquent que le jeune vit certains problèmes, mais on ne sait pas encore de quel ordre. La première indication que quelque chose pourrait clocher : ses expressions « mon sous-sol de mamie, ma voiture de mamie… », etc. Tout ce qu’il possède est « de mamie », c’est assez pour intriguer le lecteur.

C’est une histoire un peu glauque, assurément sombre, sur la tristesse de l’existence et les distances relationnelles. Un gouffre se trouve entre ce jeune homme et sa mère, particulièrement, mais également avec tout le reste du monde, mis à part sa grand-mère, qui est la personne la plus proche de lui. On sent également une incapacité à se rencontrer au sein du couple. En outre, on constate que le gouffre se trouve en chaque individu.

Fidèle à son style d’écriture, celle-ci est parfois simple, parfois tortueuse. D’une part, elle permet de saisir le mal-être qui habite le jeune et d’autre part, cette espèce d’existence en parallèle du couple. L’histoire entière est rédigée avec une certaine distance. On est clairement baigné dans un univers où les mécanismes de défense et les murs de protections sont au premier plan chez chacun des personnages. Au lieu de nous agacer, cela nous intrigue tout au long de la lecture. On aimerait savoir ce qui s’est passé dans leurs vies pour qu’ils en arrivent là. On se questionne tout le long. Qu’est-ce qu’il a ce gars-là? Quelle est l’histoire de ce couple. Très différent. Lui, introverti, plus ou moins bien dans le couple n’ose pas la laisser. Elle extravertie, un peu du genre histrionique. Tout ce qu’il semble y avoir entre les deux est la sexualité. La question est, sont-ils réellement les modèles de l’amour?

Mon appréciation : ***

2 commentaires:

  1. Ce livre me tenterait bien... Je cherchais depuis un moment un blog/site sur lequel je pourrais piocher des références livresques, c'est chose faite !

    RépondreSupprimer
  2. Ça me fait plaisir! Il faut se promener, il y a de tout...

    RépondreSupprimer