jeudi 24 février 2011

Un récit poignant de Guy Lalancette

Le bruit que fait la mort quand elle tombe

Guy Lalancette

VLB Éditeur

73 pages

Ce récit poétique de Guy Lalancette sur la souffrance du deuil est en fait une lettre d’amour d’un frère pour sa sœur morte. C’est un vibrant hommage à la disparue. C’est aussi le constat du déchirement engendré par le décès, de la place immense qu'occupe la blessure. C’est l’explication que cette souffrance rend toute autre douleur imperceptible. L’auteur mentionne qu’il est bien conscient qu’il y a d’autres morts, tout aussi douloureuses, injustes et bruyantes que celles de sa sœur, mais que le bruit de la mort de cette dernière est tellement sourd, qu’il ne peut percevoir la cacophonie qu’entraîne la mort des autres.

Lalancette réussit à faire ressentir au lecteur toute l’intensité de la détresse du personnage. On le sent perdu dans un espace-temps flou où il n’y a plus de frontières, où tout est au ralenti et où n’existent que les souvenirs, l’absence et la souffrance.

C’est un déchirant adieu, mais également, à la fin un témoignage que l’on peut survivre, voire vivre suite à la mort d’un proche, fort de son héritage.

Mon appréciation : ***1/2


2 commentaires:

  1. Je suis particulièrement touchée par le sujet de ce livre, ayant perdu ma soeur il y a 5 ans et en vivant le deuil difficilement, comme M. Lalancette. Il me tarde donc de le lire. Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
  2. Ça me fait plaisir. C'est vraiment touchant, j'espère que cette lecture, éventuellement, te fera du bien.

    RépondreSupprimer