dimanche 30 janvier 2011

Un mystère qui hante... et qui fait frissonner

Marina de Carlos Ruiz Zafon

Éditions Robert Laffont

304 pages


« Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l’habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l’une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l’énigme d’une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s’y recueillir? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale? S’égarant dans les entrailles d’une terrifiante cité souterraine, s’enfonçant dans les coulisses d’un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d’une tragédie vieille de plusieurs décennies. »

Sûrement l’un des écrivains les plus connus de l’Espagne, Carlos Ruiz Zafon a également signé L’Ombre du vent (Grasset, 2004) et du Jeu de l’ange (Robert Lafont, 2009). Publié cette année pour la première fois en français, Marina est paru en espagnol en 1999.

L’auteur, qui vit actuellement en Californie, nous raconte dans Marina une histoire mystérieuse où la mort est toujours en toile de fond. On y rencontre deux jeunes' Oscar et Marina, qui se lient d’amitié. Leur curiosité commune les mènera dans des situations plus intrigantes et terrifiantes les unes que les autres.

L’écriture de l’auteur est agréable, toute en détail, dont aucun superflu. Il n’y a aucune longueur. L’intrigue est bien ficelée et nous tient en haleine tout au long du récit. Les pages se tournent d’elles-mêmes à un rythme généralement soutenu. Les personnages sont bien définis. On en sent bien les contours. Quant aux lieux, on a parfois droit à de belles descriptions des architectures qui nous donnent envie de nous rendre à Barcelone.

Marina, un roman qui nous parle de la difficulté à faire face à la mort à travers une histoire emplie de mystère qui permet à deux jeunes de tisser des liens profonds.

Mon appréciation : ***1/2


4 commentaires:

  1. Aîe aïe aïe, il y a déjà L'ombre du vent dans ma to read list... Ta critique me donne envie !

    RépondreSupprimer
  2. Un de plus sur ta liste? Je te le recommande fortement :)

    RépondreSupprimer
  3. Ma liste commence en effet à s'allonger dangereusement ! J'ai les yeux plus gros que le...temps ;)

    RépondreSupprimer
  4. Le temps, le temps, mais qu'est-ce que le temps!? Disait le lapin dans Alice au pays des Merveilles. C'est effectivement une denrée rare, surtout lorsqu'on est passionné de lecture.

    RépondreSupprimer