dimanche 26 décembre 2010

Katiba de Jean-Christophe Rufin, chez Flammarion

La quatrième couverture nous décrit ainsi l'histoire : «Quatre touristes occidentaux sont assassinés clans le Sahara.
L'attaque est signée al-Qaida au Maghreb islamique, une organisation terroriste implantée dans les anciennes zones d'influence française d'Afrique de l'Ouest. Tout laisse à penser qu'elle veut aller beaucoup plus loin et rêve de frapper la France au coeur.
L'événement est présenté par les médias comme un fait divers tragique mais il met en alerte les services de renseignements, de Washington aux Emirats, d'Alger à Paris. Au centre de leurs jeux complexes, Jasmine. Jeune fonctionnaire du Quai d'Orsay apparemment sans histoire, elle émerge peu à peu comme la pièce maîtresse d'une opération d'envergure inédite.
Quels liens cette Française à l'élégance stricte entretient-elle avec le monde musulman ? Quelle secrète influence pèse sur elle depuis la disparition de son mari, consul de France en Mauritanie ? C'est en démêlant les fils les plus intimes de sa vie que la vérité se fera jour et que le suspense, haletant, trouvera son dénouement.
Complice, victime ou agent double, Jasmine incarne le mélange de répulsion et de fascination que le fondamentalisme religieux exerce inconsciemment sur chacun de nous.»

C'est le premier roman de Rufin que je lis. J'ai été accrochée du début à la fin. C'est un auteur brillant, je comprends qu'il se soit vu décerner le Goncourt en 2001 (pour Rouge Brésil). Il décrit avec des détails pertinents et justes le fonctionnement des groupes terroristes islamiques et des Agences de surveillance. Chaque information divulguée est à point et contribue pleinement à l'histoire. Aucun détail contenu dans ces 386 pages n'est superflu.

L'intrigue est savamment construite, les éléments nous étant dévoilés au compte-goutte. On navigue entre plusieurs personnages, qui sont développés des plus adéquatement. Il y a Dimitri, le médecin agent secret déployé dans un hôpital de Mauritanie pour sa première mission. Inexpérimenté, il commet quelques impairs que l'agence réussit à utiliser à son avantage. Jasmine, veuve mystérieuse d'un diplomate français. Elle travaille au Quai d'Orsay depuis quelques mois, après avoir galéré quelques années après la mort de son conjoint. Elle semble toujours en contrôle d'elle-même ainsi que des situations. C'est une femme solide, difficile d'approche et déterminée. On découvre qu'elle entretient des liens avec des factions de l'AQMI, plus spécifiquement Kader bel Kader. Cet homme est non seulement un terroriste, mais également un trafiquant de drogue. Sûr de lui, il a des visées de grandeur pour le jihad que le monde arabe doit mener.Il y a également toute l'équipe de Providence qui se démène afin de percer le mystère de l'implication de Jasmine avec ces intégristes islamistes. L'écriture de Rufin est suffisamment précise pour que l'on sente la personnalité de chaque membre de l'équipe.

Bémol: La quatrième couverture en révèle un peu trop. J'ai acheté le livre il y a 7 mois et je n'ai pas relu la 4e couverture avant de le lire. J'ai pu entrer complètement dans l'histoire sans trop d'information. Cependant, lorsque j'ai relu la 4e couverture pour la taper ici, je me suis rendu compte que mon expérience aurait été un peu moins agréable si je l'avais fait avant la lecture.

Nonobstant ce détail mineur, je vous recommande chaudement d'en faire la lecture. Je l'ai dévoré d'une couverture à l'autre.

Mon appréciation : ****1/2



6 commentaires:

  1. Bonjour, bonjour,
    J'ai également lu ce bouquin et je suis du même avis que toi : un vrai suspense qui nous tient en haleine. Je ne m'y attendais vraiment pas. Surtout allié au thème du terrorisme, c'est assez surprenant.
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Moi non plus je ne m'y attendais pas. Le suspense est mené de main de maître.

    Quel type de roman préfères-tu?

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que c'est le thriller, le roman policier, bref, ce qui fait un peu peur mais pas trop avec plein de suspense qui fait qu'on ne peut jamais lâcher le livre ! :-)
    Ca fait longtemps que je ne suis pas tombée sur un bouquin comme ça.

    Et toi ?

    RépondreSupprimer
  4. Oui, et c'est tellement bien écrit. Il y a plusieurs pistes possibles, plusieurs instances impliquées, ce qui nous tient en alerte et en haleine. Il n'y a rien de spectaculaire, mais en même temps, c'est ce qui est intrigant. Brillamment réussi.

    Tu lis beaucoup de policiers?

    RépondreSupprimer
  5. Oh non, pas tant que ça, mais je me rends compte que les livres que je préfère sont (très) souvent des policiers ou des histoires un peu affreuses. ^^ Du type : "Au delà du mal" de Shane Stevens. Je te le conseille si tu aimes les histoires comme celle du film "Zodiac". Brrr.

    Sinon, moi qui débarque petit à petit sur la blogosphère, je suis contente d'être tombée sur ton blog via Twitter.

    RépondreSupprimer
  6. Je prends en note. J'aime bien les trucs effroyables de temps en temps.

    Bien contente que mon blogue puisse t'être plaisant et utile! :-)

    RépondreSupprimer