dimanche 27 juin 2010

Éléonore - 1. Le quartier de l'orgueil

Les Éditions Goélette
ISBN : 978-89638-621-5


L'histoire:

Il s'agit d'une histoire typique de jeunes filles issues des milieux aisés de Montréal. Nous y trouvons le personnage principal, Éléonore Castel, dont les parents œuvrent dans le show-business, et ses amies Allegra Montalcini et Yasmina Saadi. On suit leur évolution de jeunes filles à jeunes femmes, alors qu'elles tentent de se tailler une place dans le monde.

Critique :
Il s'agit du premier livre de Nadia Lakhdari King, et malheureusement par moment on le sent. Le rythme du livre est inégal. En effet, le début est lent, on y part du secondaire 4 pour se rendre au Cégep 1 (de15 à 17 ans) durant les 150 premières pages. Bon d'accord, j'imagine que cela avait pour but de bien camper les personnages, mais à mon avis, de très nombreuses pages sont superflues. Ensuite, en quelque 60 pages, on passe de 17 à 23 - 24 ans, ou nous restons pour la fin du livre. Tout ça a eu pour effet qu'à chaque moment où je devais quitter le livre, je me disais que j'allais cesser là ma lecture, et ce, jusqu'à la page 159, où je suis vraiment entrée dans l'histoire.

Une fois que j'ai été accrochée, j'ai bien aimé le livre. L'histoire n'est pas novatrice, mais elle est agréable à lire. Malgré le fait qu'elle soit rédigée dans le style narratif (je préfère de loin lorsque l'histoire est rédigée à la première personne), l'histoire nous accroche et nous avons hâte de savoir ce qui arrivera aux personnages. Leurs vies s'entremêlent suffisamment pour que cela nous tienne intéressés et les personnages sont bien construits, bien réalistes et j'ai apprécié la qualité de l'analyse psychologique de ceux-ci.

Malheureusement, en raison de ma tentation de déposer le livre pendant les 150 premières pages, la cote de ce livre : 3/5 (sinon, elle aurait été de 4/5). J'attends cependant la suite avec impatience, en souhaitant que l'expérience ait servi à l'auteur (je suis sûre que ce sera le cas).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire